Nouvel avatar de la laïcité républicaine

A la tribune  de la conférence des évêques de France réunie  le 9 avril 2018 au Collège des Bernardins à Paris, le Président de la République Française a tenu des propos qui, tout en faisant diversion, ne manquent pas se susciter des interrogations chez les citoyens pour qui la laïcité  constitue le pilier essentiel de nos institutions publiques républicaines .
Les visiteurs trouveront ci-dessous quelques indications salutaires pour refonder (si nécessaire) leur conviction  sur ce plan :
Le lien suivant les conduira à des définitions  qu’on ne peut mettre en cause :
La laïcité repose sur trois principes et valeurs : la liberté de conscience et celle de manifester ses convictions dans les limites du respect de l’ordre public, la séparation des institutions publiques et des organisations religieuses, et l’égalité …
Ils pourront aussi, s’ils le souhaitent,retrouver sur ce site le texte intégral de la Loi de  SEPARATION des églises er de l’Etat du  9 décembre 1905 , adoptée à l’initiative de Aristide Briand.
Cette Loi ,toujours en vigueur, reste d’une toute particulière  actualité . Ses articles 1 et 2 sont transcrits ci-dessous :
• Article premier. La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public.
• Article 2. La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’État, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes. Pourront toutefois être inscrites auxdits budgets les dépenses relatives à des services d’aumônerie et destinées à assurer le libre exercice des cultes dans les établissements publics tels que lycées, collèges, écoles, hospices, asiles et prisons. Les établissements publics du culte sont supprimés, sous réserve des dispositions énoncées à l’article 3…

4 avril 1968-4 avril 2018 – Célébration du cinquantième anniversaire de  l’assassinat politique de MARTIN LUTHER KING (1929-1968) par un ségrégationniste blanc

Les visiteurs intéressés trouveront ci-dessous : en cliquant ici un certain nombre d’éléments sur l’œuvre révolutionnaire du leader du mouvement pour les droits civiques aux USA.
Ils pourront aussi relire la traduction française de « I have a dream » en cliquant là.

Décès de l’astrophysicien et grand humaniste  Stephen HAWKING.

S. Hawking est décédé hier 14 mars 2018.  Les visiteurs  pourront prendre connaissance dans le document 1 et le document 2 de réactions scientifiques et politiques faisant suite à cet évènement ainsi que d’un bref article de vulgarisation sur son œuvre immense paru dans la « newsletter personnalisée de Marianne ».
Ils pourront découvrir dans le document 3 d’autres éléments relatifs à son cursus exceptionnel publiés dans La Recherche  n° 481 de novembre 2013.

Amicale laïque de Concarneau, vigilante et sur la brèche – Nouveau cycle de conférences sur la liberté de conscience

Consultez le programme ci-dessous et participez nombreux à la prochaine réunion !
Amicale laïque de Concarneau
Laïcité Aujourd’hui
Réunion du groupe de réflexion.
Début du cycle « Comment est apparue l’idée de liberté de conscience ? ».
Sujet du jour : Martin Luther et Erasme. Exposé et diaporama suivis d’un débat.
Questions d’actualité : le colloque de Nantes sur les droits des femmes, la loi « société de confiance » au Sénat.
Mercredi 21 mars, 18h – Maison des associations, Concarneau.
Amicale laïque de Concarneau – Laïcité Aujourd’hui
13, rue colonel Moll 29900 Concarneau

« Déclaration commune pour l’Aide Active à Mourir »

Apprendre à penser librement, tel était l’adage des fondateurs de l’ECOLE LAÏQUE. Exercer sa liberté de conscience résulta ensuite de la mise en application de la Loi de Séparation des Eglises et de l’Etat (9 décembre 1905) laquelle était censée garantir l’ensemble des libertés individuelles… On sait que certaines d’entre elles n’ont été arrachées que difficilement alors que d’autres se trouvent parfois menacées. Il s’agit ici de l’appliquer aux réalités de la vie intime incluant la disposition de son corps par la mise en œuvre du droit à mourir dans la dignité au moyen d’une aide active.
Un certain nombre d’organisations en ont débattu au moment où s’ouvrent des discussions pour réviser la Loi de Bioéthique. Ceci a conduit à une déclaration commune dont on trouvera  le contenu ci-dessous :

8 Mars 2018: Célébrons la Journée Internationale des Droits des Femmes (Journée internationale des femmes)

Cette année l’évènement s’inscrit dans le cadre d’un mouvement mondial sans précédent. Il ne doit pas se limiter à des déclarations d’intentions « pieuses », pour se donner bonne conscience. On peut déjà faire référence à la déclaration du Secrétaire général de l’ONU :
« L’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles sont les véritables gageures de notre époque et le plus grand défi que le monde ait à relever en matière de droits fondamentaux. »  Message du Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres
Les visiteurs intéressés trouveront en cliquant ci-dessous matière à réflexion sur ce sujet brûlant :
Journée internationale des droits des femmes 2018.pdf

La Guerre d’Algérie (1954-1962) et les normaliens

Cette guerre coloniale a profondément marqué bon nombre d’entre eux. En effet après leur  scolarité normale,leur nomination, leur  stagiarisation puis leur titularisation, ils étaient appelés « sous les drapeaux » pour accomplir leurs obligations militaires. Celles-ci les impliquaient fatalement dans ce conflit, participant aux activités des troupes combattantes ou à celles dévolues à l’administration locale (SAS) ou à la formation des jeunes (SFJA).
Quoi qu’il en soit, l’actualité de ce 14 février 2018 les renvoie à la triste affaire Maurice Audin  dont l’épilogue semble désormais proche. Les visiteurs intéressés trouveront  ci-dessous un certain nombre de liens susceptibles de les éclairer sur cet évènement et sa signification.

– La page de Wikipédia sur Maurice Audin

Témoignage. « Une saloperie de communiste, il faut le faire disparaître » (humanite.fr)

– Affaire Audin : le témoignage qui relance l’exigence de vérité (humanite.fr)

– Emmanuel Macron doit reconnaître le crime d’État  (humanite.fr)