Coupures de presse

Quand une adhérente de l’ASVPNF reçoit les honneurs de la presse !

Yvonne Bouër-Trividic vient de faire rééditer son ouvrage « L’oubli ne sera pas leur second linceul » , recueil de témoignages et de documents portant sur la Résistance à  l’occupant allemand nazi pendant la seconde  guerre mondiale dans le Cap-Sizun (la pointe sud-ouest du département du Finistère, F-29). Les deux tomes originaux le composant furent achevé d’imprimer sur les presses du Service Imprimerie de l’Université de Rennes1 le 25 mars 2011 (dépôt légal : mars 2011).

       Ce sont les parcours  des Résistants FTPF de l’ombre  qui y sont rapportés et reconstitués. Ces derniers découvrirent trop souvent à leurs dépens, face à leur ennemi, que « lorsqu’il cesse de penser, chaque être humain peut agir en barbare et que c’est dans le vide de la pensée que s’inscrit le mal ».

    Notre collègue a pris le soin d’assurer la sauvegarde  des  éléments ressortant de ses collectes minutieuses au Musée de la Résistance nationale  où ils seront de surcroît valorisés et transmis  aux nouvelles générations. Sur le chemin d’une  mémoire fidèle, son ouvrage réédité y contribuera aussi grandement tout en documentant l’histoire locale. Il est entendu que c’est en donnant aux générations montantes  «  es clés  de compréhension du passé que  nous pourrons leur permettre de construire librement leur avenir ».

     Les visiteurs intéressés pourront consulter, en cliquant successivement sur les deux liens suivants, les analyses dévolues  à cet ouvrage parues dans :

       –  Le Télégramme du 28 août 2020 :

https://www.letelegramme.fr/finistere/plouhinec/yvonne-trividic-bouer-reedite-l-oubli-ne-sera-pas-leur-second-linceul-28-08-2020-12605188.php

        –  Ouest-France du  8 septembre 2020 :

https://www.ouest-france.fr/bretagne/finistere/cap-sizun-yvonne-trividic-bouer-reedite-son-recueil-de-temoignages-de-resistants-6965153

Terminée (?) , la culture du silence dans l’Eglise… et ailleurs ?

Les lecteurs attentifs à la mise à jour des effets pervers du cléricalisme pourront consulter, en cliquant ici, un article paru dans Golias News du 4 septembre 2020 intitulé :                                 
                                   » La fabrique des désabusés ».
       
       Ecrit par  Philippe Ardent, il s’agit d’une analyse de l’ouvrage de Laurent Lemoine : 
 
« Désabuser. Se libérer des abus spirituels »(2019)
 
        Que Golias et les  deux auteurs mentionnés soient remerciés pour leurs nouvelles contributions.

 » Pierre-Jakez HELIAS, un anniversaire oublié ! « 

Tel est l’intitulé de l’article de Fanch Broudic publié le 18 août 2020  dans son blog :                                                      
                                           www.langue-bretonne.org     
 
     En effet celui qui fut le maître de bon nombre des adhérents de l’ASVPNF est décédé il y a 25 ans, le 13 août 1995. Son oeuvre et ses prolongements, exemplaires bien au-delà de son pays bigouden natal, se retrouvent ainsi fort opportunément  remis en lumière .  
 
     Les visiteurs intéressés pourront consulter en cliquant ici ce rappel  qui ne manquera de susciter émotion et nostalgie chez les amoureux de la langue bretonne et chez ses défenseurs. Que Fanch Broudic soit chaleureusement remercié pour  l’éminente contribution qu’il a accepté de  mettre  à disposition de l’Association. 
 

« En finir avec le cléricalisme » A propos de l’ouvrage de Loïc de Kérimel

Les visiteurs  intéressés par cette problématique d’actualité pourront consulter, en cliquant ici,l’analyse de cet ouvrage écrit par un philosophe  chrétien engagé contre le cléricalisme, analyse publiée récemment dans  Golias news.  Ils pourront aussi en suivant les liens suivants: 
(1)

En finir avec le cléricalisme, Loïc de Kerimel, Livres …

www.laprocure.com › finir-avec-clericalisme-loic-kerime
Le …courrier-francais.com › region-eo › le-livre-dun-chretien.
 (3)  

Les racines millénaires du cléricalisme

www.la-croix.com › Culture

    ...avoir accès  à quelques uns des nombreux commentaires  qu’il n’a pas manqué de susciter.

Petite chronique finistérienne de l’instruction publique en 1885.

 Résultant de l’examen de la presse républicaine de l’époque, elle conduit à la mise à jour  d’une douzaine d’articles que les visiteurs pourront consulter en cliquant ici.  Ils pourront sélectionner à leur convenance, dans la liste placée ci-dessous, ceux dont l’intitulé retient plus particulièrement leur attention.
 
       

1. Le fond du cléricalisme

2. Doit-on séparer l’Eglise de l’Etat ?

3. Le programme clérical

4. Nominations dans les écoles normales de Quimper

5. La République et les dépenses religieuses

6. L’instruction populaire et les calomnies de la réaction

7. L’œuvre de la Chambre de 1881

8. Construction et appropriation des maisons d’école

9. Subventions aux établissements scolaires

10. Les conscrits qui ne savaient pas lire

11. L’instruction du peuple et la Révolution

12.  Le budget de l’instruction publique

Fustiger les abus spirituels et sexuels commis au sein de l’Eglise catholique en 2020 .

Les visiteurs sont invités à consulter à ce propos, en cliquant ici, un article récent de  Sandrine Plaud paru dans Golias news du 9 juillet 2020.  Elle  y  décrit  la lutte menée par  Dr. Isabelle  Chartier-Siben pour analyser les processus intellectuels et  psychologiques  qui, au nom de la foi, peuvent conduire   successivement à l’emprise, l’abus spirituel,  les dérives sexuelles et fatalement  à de graves  traumatismes.

 
  Son  article est intitulé : Dérives sexuelles et manipulations : l’Eglise catholique se remettrait-elle en cause  aujourd’hui  ? 
 
  Que Mme S. Plaud soit remerciée  pour cette contribution particulièrement explicite

Ne plus avoir le vent ni en poupe ni en pourpre ou les pérégrinations du cardinal Barbarin.

Ironie de l’histoire ecclésiale en relation avec  certaines  turpitudes cléricales  jugées et condamnées  récemment – déjà pointées sur ce site- l’ex-cardinal  Barbarin se retrouve, après avoir quitté son diocèse de Lyon, sur les traces de Jeanne Jugan(1792-1879) bienfaitrice des pauvres et des vieillards et fondatrice de  la Congrégation des Petites Soeurs des pauvres. 
 
      A l’inverse  du premier nommé, celle-ci reçut les distinctions papales suprêmes en 1982 et 2009;  son parcours  exemplaire »pour rendre les pauvres heureux » l’ayant  conduit de Cancale à Saint-Servan puis à Saint-Pern.
 
     C’est  aussi dans cette dernière commune d’Ille-et-Vilaine (F-35190), à la Tour Saint Joseph, que semble s’achever la pourpre cardinalice et romaine de Philippe Barbarin.
 
      Les visiteurs du site intéressés par les suites de l’affaire Barbarin pourront consulter, en cliquant ici, un article récent à ce sujet de Christian Terras paru dans Golias News le 2 juillet 2020 et intitulé :
 
                   « Avoir ou ne pas avoir le vent en pourpre » 
 
      Que cet auteur et Golias éditions soient remerciés de nous autoriser à reproduire ce document .

La communication relative à l’évolution de la crise sanitaire COVID-19:interactions puissance publique – expertise scientifique et médicale.

Les visiteurs intéressés par le point de vue de la politologue Virginie Tournay sur  l’expérience récente vécue par les gouvernés et leurs gouverneurs pourront consulter, en cliquant ici, un article récent de cette auteure  pointant la confusion entre politique et science et les conséquences qui en résultent pour les citoyens.
Que Virginie Tournay et le Rédacteur en chef de la  revue   Pour La Science soient remerciés pour nous avoir autorisé à reproduire cet article ainsi référencé  :
Covid-19 : Confusion entre politique et science de  Virginie TOURNAY (PLS 512, juin 2020, 20) 

https://www.pourlascience.fr/sr/questions-de-confiance/epidemie-une-confusion-entre-politique-et-science-19312.php

 

L’Ecole aux prises avec la fracture numérique

Grâce à leurs « outils informatiques » et la volonté de leurs professeurs, bon nombre d’élèves ont pu bénéficier  d’enseignements en ligne pendant la période de confinement provoquée par le coronavirus SARS-CoV-2. 
L’expérience a révélé ses limites,  tant sur le plan pédagogique que sur celui de l’égalité des enfants à l’accès du service public dispensé par l’Education nationale.
   Les visiteurs intéressés pourront consulter à ce propos, en cliquant ici, un article de Gilles Dowek  soulignant les difficultés créées par la « fracture numérique » , tant pour la société  que pour l’école.
     Que cet auteur ainsi que le rédacteur en chef de Pour La Science  soient remerciés pour leur soutien en nous autorisant à reproduire cet article référencé comme suit :
L’école aux prises avec la fracture numérique de Gilles  DOWEK (PLS 512, juin 2020,18)

Interactions de  la juridiction civile et de la juridiction ecclésiale révélées au public par les attendus et les suites de l’affaire Preynat

Le 30 mai 2020 dernier on apprenait par un communiqué du diocèse de LYON que son tribunal ecclésiastique avait ouvert la voie à l’indemnisation d’une vingtaine de victimes de  l’ex-prêtre Bernard Preynat,condamné en mars 2020 pour agressions sexuelles sur mineurs. Ces victimes de Preynat, d’anciens scouts agressés entre 1971 et 1991, avaient présenté à l’archevêché “une demande de réparation” du préjudice subi.
Le porte-parole du diocèse  indiquait  qu’il reviendra à Bernard Preynat d’indemniser ses victimes. “Cela suivra le même système que la justice civile”, a-t-il ajouté. En cas d’insolvabilité de l’ancien curé, un “autre système d’indemnisation” prendra le relais.(d’après Emmanuel Foudrot, Reuters, huffingtonpost.fr)
        Les visiteurs  pourront prendre connaissance des suites de cette affaire en cliquant ici. Ils y trouveront un article de Pierre Vignon paru récemment dans Golias News intitulé :
      Ils  seront ainsi conduits à découvrir que  par les temps présents  et sous les instances de  la République française  la justice de l’Eglise sert surtout à « couvrir sa propre  hiérarchie et à lui éviter de prendre ses responsabilités » .  Il en résulte entre autres qu’aux  préjudices  identiques des plaignants  pourraient répondre des indemnisations différentes.

Posts Navigation

ARTICLES

Quand une adhérente de l’ASVPNF reçoit les honneurs de la presse !
Terminée (?) , la culture du silence dans l’Eglise… et ailleurs ?
 » Pierre-Jakez HELIAS, un anniversaire oublié ! « 
« En finir avec le cléricalisme » A propos de l’ouvrage de Loïc de Kérimel
Petite chronique finistérienne de l’instruction publique en 1885.
Fustiger les abus spirituels et sexuels commis au sein de l’Eglise catholique en 2020 .
Ne plus avoir le vent ni en poupe ni en pourpre ou les pérégrinations du cardinal Barbarin.
La communication relative à l’évolution de la crise sanitaire COVID-19:interactions puissance publique – expertise scientifique et médicale.
L’Ecole aux prises avec la fracture numérique
Interactions de  la juridiction civile et de la juridiction ecclésiale révélées au public par les attendus et les suites de l’affaire Preynat
Lorsque Jules Ferry s’adresse à ses contempteurs pour justifier la politique coloniale de la France
 Les costumes bretons et leurs spécificités avant 1884
Souvenez-vous : lorsqu’on assassinait professeurs, journalistes, ministres et autres défenseurs de la justice et de la liberté, au prétexte de leurs origines »impures »
La Fête des Associations des anciens élèves des Ecoles Normales de Quimper en 1930
Ecole laïque, laïcité et anticléricalisme à la UNE du Citoyen du 12 mai 1927
La Tribune Laïque et Républicaine du journal Le Citoyen de janvier 1927
Les abus sexuels sur mineurs  des  prêtres de l’église catholique française,
En 1927, le Président du Comité départemental d’action laïque du Finistère exhortait les finistériens à la défense de l’école laïque en danger…
Echos républicains de l’inauguration de l’école chrétienne de filles de Plozévet (F- 29710), en 1928
L’appel des consciences de 1919
Quand le Comité de défense laïque du Finistère,protestait contre l’installation du Garde  champêtre d’Ouessant à l’école publique en 1927
Quand l’hebdomadaire finistérien Le Citoyen se déchaînait en 1929, dans sa tribune laïque, son carillon républicain et son anticléricalisme
Quand les rubriques « TRIBUNE REPUBLICAINE » et « SONS de CLOCHE » font la une de l’hebdomadaire Le Citoyen de décembre 1929
26 ans après le vote de la Loi de 1901 sur les Associations, le député Groussau tente de remettre en cause le contenu de l’article 6
Dernières nouvelles des Ecoles Normales et des Instituteurs en juillet et août 1927
L’Ecole et la Patrie : Pour les Instituteurs
Echos lointains de l’affaire du « Catéchisme rectifié »…
Emile Combes – Président du Conseil, artisan actif de la préparation de la Loi de  Séparation de 1905
Création et turpitudes de l’éphémère Ecole Normale congréganiste de Quimper (1872-1880)
Carillon : la bonne  histoire de Pont-Aven de Albert BAYET(1880-1961)
Après la mort de Georges Clémenceau, une des plus grandes figures de la 3è République…
Combat contre la laïcité de l’école en 1929 (suite)
Le traitement des Instituteurs en 1884 : la copie à revoir !
Actualités  judiciaires de 1934… De l’histoire des grands avocats et tribuns des débuts de la 3è République à celle du Tribunal de Quimper  où l’on juge des contentieux entre évêques et enseignants de  l’école publique
Réguiny, commune du département du Morbihan (56190): fin de guerre scolaire en 2017 ! 
Instituteurs, normaliennes et normaliens à l’honneur dans Le Citoyen du 31 mai 1934.
L’histoire est un éternel recommencement
Travail de mémoire  en pays catalan : « Maîtres Soldats » 
3 Juin 1969 – Dernier défilé de la Fête de la jeunesse des écoles publiques
Stage de voile à l’école de Tréboul
Quimper – Nos scolaires sur les stades
Les normaliens de quimper ont occupé le bureau de l’inspecteur d’académie
Ecoles normales – Retrouvailles des anciens
Aux anciens combattants

Posts Navigation