Cabinet des curiosités normaliennes

Fête de la Jeunesse à Brest (1948 ou 1949); souvenirs illustrés de André Le Goff.

Quelques années après la Libération,  André Le Goff  participa avec ses camarades  de  l’école publique de Rosporden (F-29140)  à la Fête de la Jeunesse des Ecoles Publiques* qui se tenait à Brest. Il en  a rassemblé les souvenirs dans un  récit illustré d’un crobar, en filigrane, de la ville de Brest en reconstruction.
 
      Il souligne que ces souvenirs restent étroitement associés   à ceux  de la mort de Edouard MAZE, tué par balle par la gendarmerie mobile le 17 avril 1950 au cours d’une manifestation ouvrière qui se déroulait à Brest. Cet évènement, fondateur pour le syndicalisme ouvrier,  donna lieu, entre autres, à un court-métrage aujourd’hui disparu(?) de René Vautier intitulé « Un homme est mort » (1950) et à un film documentaire de  Kris et  Etienne Davodeau  présenté sur ARTE (arte.tv) le 13 juin 2018. 
 
      * A cette fête, l’auteur avait sans doute, après le défilé rituel en ville, participé  aux activités du lendit.
 
       Les visiteurs intéressés pourront consulter , en cliquant sur les différents liens proposés,un ensemble d’éléments suscités par la contribution de A. Le Goff. Qu’il soit chaleureusement remercié pour son soutien.
         Document 1 cliquer ici.  Fête de la jeunesse à Brest (récit  illustré de A. Le Goff).
         Document 2 cliquer ici Préparation du défilé à la sortie de la gare de Brest (crobar de A.Le Goff).
         Document 3 cliquer ici.  Eléments biographiques de Edouard Mazé.
         Document 4 cliquer ici. « Un homme est mort » (annonce de l’émission sur ARTE- TV ).
         Document 5 cliquer ici.  Les lendits USEP.

Quimper-Corentin – le Cythère breton !

Après la sombre période de l’école normale congréganiste de Quimper et les aléas  des débuts de la 3è République, les normaliens  furent accueillis en 1884  dans le « Palais » de la rue de Rosmadec. Sans doute  étaient-ils peu informés du fait que leur école, implantée sur le site de Roz Avel dominant la vallée de l’Odet se trouvait dans une petite cité de caractère dont les charmes avaient déjà séduit des poètes comme Germain Boullé, préfet du Finistère (1836-1848) du temps de la Monarchie de Juillet. Celui-ci rédigea notamment le texte d’une chanson intitulée « Mon avis sur Quimper-Corentin » dont la partition musicale reste à rechercher .
Les visiteurs intéressés pourront en prendre connaissance en cliquant ici.

Mathématiques, Démarche scientifique, Militantisme associatif engagé et Communication entre les hommes de bonne volonté : Mémoires (1) de Pierre Hénaff , paysan bigouden devenu normalien en 1942

Les visiteurs intéressés par le cursus singulier et le propos de ce protagoniste de l’emblématique promotion EN AVANT (1942-1945) pourront en prendre connaissance en cliquant ici.
Que notre ami P. Hénaff, doyen de notre Association,  soit remercié pour son  témoignage exemplaire. Rédigé en pleine période de crise sanitaire, il est à méditer en ces temps de doute où  l’on est invité à comprendre par l’épreuve.  A l’évidence, notre cher rebelle bigouden nous incite à penser que la science, la raison et l’expérience  émancipatrice donnent aussi accès à quelques unes des clés du fonctionnement de notre société et de notre planète . Il s’agit  désormais de les restaurer.

Pennherez ar palud, poème de Pierre-Jakez Hélias mis en lumière par deux de ses anciens élèves de l’ENG de Quimper

Retrouvé dans ses archives personnelles par François Trividic (promotion 55-59) et illustré par un crobar récent signé par André Le Goff(promotion 54-58) ce poème donna lieu à une traduction française de son auteur.
Il soulignait la difficulté de cette démarche en ces termes : « la translation dans une autre langue -ici le français- est un exercice doublement bénéfique pour l’auteur; il doit d’abord faire l’inventaire complet de ce qui est contenu dans l’original breton. Après quoi reste la tâche de faire passer dans la seconde langue le plus possible des éléments de la première, soit en serrant de près le texte, soit en prenant du recul par rapport à lui pour mieux l’embrasser.Il peut se faire qu’on n’y arrive pas… ». Dure leçon pour ses élèves bretonnants ou pas  !
Quoi qu’il en soit les visiteurs intéressés pourront consulter en cliquant sur les liens la version originale dudit poème, sa traduction française et la version illustrée de la dernière strophe.
    Que les deux protagonistes de cette reconstitution soient chaleureusement remerciés pour leur fructueuse collaboration!

Deux poèmes lyriques de Jacques Denniélou illustrés par André Le Goff

Quand deux anciens élèves-maîtres de l’ENG de Quimper se retrouvent pour faire fructifier en commun leurs talents artistiques et pour célébrer leurs liberté d’expression et de passions ainsi que leurs souvenirs.
Les visiteurs  intéressés par  certains aspects de leur vision du monde pourront consulter, en cliquant ci-dessous, deux documents finalisés récemment et révélateurs à cet égard.  Qu’ils soient tous les deux remerciés chaleureusement pour leurs contributions !

Maurice LE COZ , maréchal-ferrant au LIN en Concarneau (F-29900), l’édition « modernisée » d’un conte illustré de  André Le Goff

Il s’agit  de souvenirs personnels de l’auteur, dédiés  à son oncle qui exerçait le métier de forgeron dans la campagne concarnoise.
Les visiteurs intéressés par la seconde version, mise au goût du jour, pourront la consulter en cliquant ici.  Que André Le Goff  soit  très amicalement remercié pour cette mise au point qui témoigne ,s’il le fallait, de son professionnalisme.

Le retour d’un ancien élève-maître des années 50 du siècle dernier à son Liré breton !

  Les visiteurs souhaitant prendre connaissance du beau voyage et du beau cursus de l’auteur, Jacques Denniélou, pourront consulter son poème intitulé « ULYSSE » en cliquant ici et retrouver quelques  élégies  des Regrets (1558)  de  Joachim du Bellay en cliquant ici.

De l’influence de la théologie sur les errements d’un élève-maître – Une brève illustrée de Alain Le Goff !

La pandémie en cours et la crise sanitaire,sociale et économique qui l’accompagnent a donné lieu à une période de « confinement » et de privation de libertés sans doute propice à l’ouverture d’espaces de communication avec soi-même et avec l’essentiel.
Ici notre collègue et ami  A. Le Goff  rapporte un souvenir normalien bien lointain et le remet dans une perspective étonnante.
Les visiteurs intéressés pourront en prendre connaissance en cliquant ici.
Que l’auteur soit  chaleureusement remercié pour sa nouvelle contribution.

La poésie; une composante mal connue de l’esprit normalien

Normalien du siècle dernier à l’ENG de Quimper, Jacques Denniélou s’est penché, après un long cursus, sur la signification des malheurs et des souffrances de ce monde…
Ses réponses étonnantes que l’on pourra consulter, en cliquant ici, sont celles d’un  poète.  Elles peuvent  nous aider à mieux comprendre le monde, au moment où les évènements en cours nous font prendre conscience (s’il le fallait) de notre contingence.
Leur valeur  émancipatrice  voire subversive est de nature à renvoyer  certains visiteurs à leur  vie normalienne lointaine où ils  faisaient au quotidien l’apprentissage de la liberté et de la vérité.

La vie et ses aléas se sont  ensuite chargés de leur montrer que:
« Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. »
et que ce  sont toujours les misérables que l’on laisse mourir .

Puisse l’institution de l’école publique laïque et républicaine retrouver sa vocation émancipatrice  et son utilité sociale au moment de la recomposition d’une société qui sortira plus fracturée que jamais de l’épreuve en cours.

A son de trompe ou de tambour, l’ENG de Quimper se profile enfin  le 1er mai 1882

Des décisions et actes fondateurs  ont été pris à cette date pour l’édification de notre ECOLE dans les champs de Bourg-Libou et du Calvaire. Les visiteurs intéressés pourront consulter en cliquant ici (document 1) le texte de l’arrêté du Préfet du Finistère (Lagrange de Langre) relatif aux expropriations nécessaires et en cliquant ici (document 2) une reproduction du tableau des offres légales correspondantes.
L’affaire semble bien partie…

Posts Navigation

ARTICLES

Fête de la Jeunesse à Brest (1948 ou 1949); souvenirs illustrés de André Le Goff.
Quimper-Corentin – le Cythère breton !
Mathématiques, Démarche scientifique, Militantisme associatif engagé et Communication entre les hommes de bonne volonté : Mémoires (1) de Pierre Hénaff , paysan bigouden devenu normalien en 1942
Pennherez ar palud, poème de Pierre-Jakez Hélias mis en lumière par deux de ses anciens élèves de l’ENG de Quimper
Deux poèmes lyriques de Jacques Denniélou illustrés par André Le Goff
Maurice LE COZ , maréchal-ferrant au LIN en Concarneau (F-29900), l’édition « modernisée » d’un conte illustré de  André Le Goff
Le retour d’un ancien élève-maître des années 50 du siècle dernier à son Liré breton !
De l’influence de la théologie sur les errements d’un élève-maître – Une brève illustrée de Alain Le Goff !
La poésie; une composante mal connue de l’esprit normalien
A son de trompe ou de tambour, l’ENG de Quimper se profile enfin  le 1er mai 1882
Le « César » 2020 des curiosités normaliennes
Pour leur soixantième production, les choristes  des « Gaillards d’avant »  étrennent leur tenue de gala  2019 !
L’écusson de l’ENF a été retrouvé !
André Le Goff raconte ses souvenirs d’adolescence !
André Le Goff raconte les histoires de son enfance en pays bigouden…
Précieuses photos de la promotion  ALBATROS(ENG 58-62)mises à jour et à disposition de l’Association
Rentrée du lundi 9 octobre 1939 : repli général vers Stang ar c’hoat, suite à la déclaration de guerre  du 3 septembre
Brèves normaliennes des vacances de Noël 1938. 
Ar c’haoteriad, la cotriade bigoudène ! André  Le Goff  raconte  le retour du pêcheur
Quand les frères Le Goff ,anciens élèves-maîtres de l’ENG de Quimper, assistaient à la Distribution des Prix au Lycée la Tour d’Auvergne  de la même ville…
La conscription chez les normaliens  au début de la 3è République et la loi des « curés sac à dos »
La symbolique de l’hirondelle à l’ENG de Quimper à l’instar des poèmes de Marcel Hief (1899) et de Louise Michel (1871 ?)
La conscription chez les normaliens au début de la 3è République et la loi des « curés sac à dos »
Le nonce apostolique Luigi Ventura et le droit de cuissage ecclésiastique implicitement condamnés par le Vatican(juillet 2019)…
« La révolte des pédagogues »
Noces bretonnes en Haute Cornouaille à Scrignac (F-29640)
Les échos de la crise de 1929 à l’ENG de Quimper
« Changement de front » : l’attaque en règle des cléricaux contre les normaliens et les pédagogues (1905)
Dérives de l’église catholique et mystifications de l’épiscopat
Habemus papa ! Une nouvelle dérive cléricale mise à jour : les enfants de prêtres
Joyeuseté normalienne du milieu du 20è siècle racontée et illustrée par A. Le Goff :  le mauvais coup de la Basse de Coff. !
Le célibat des prêtres de l’église catholique
Poèmes « confidentiels » découverts inopinément dans les colonnes  du périodique Le Flambeau paru en octobre 1931
La voix de la Raison, texte fondateur écrit par Anatole FRANCE (1844-1924)
Les carrefours de l’histoire : à propos de la célébration du centenaire de la conquête de l’Algérie en 1930
Les exploits « légendaires » des normaliens…  au bout des quais fleuris de Quimper !
L’origine « rabelaisienne » du surnom  PICRO  attribué à un élève-maître de la Promotion Etincelle ( ENG,1954-1958)
En 1928 Le  Flambeau organe périodique régional de la Libre Pensée, publié à  Brest, entretenait une chronique antireligieuse virulente accompagnée d’un « Livre d’Or des curés de France et de Navarre » !
A propos des funérailles de la  Grande Dame de Roz Avel demeurant 8 rue Bertrand de Rosmadec à Quimper
L’histoire dramatique  du jeune Chevalier de la Barre (1745-1766)
Après la révélation des terribles égarements d’une partie du clergé catholique ne datant pas d’hier,
Les risques du métier en 1930
Une gwerz facétieuse de Prosper Proux (barde breton , 1811-1873) et sa traduction en français
Quand les « grenouilles » quimpéroises cherchaient un aumônier … en 1930 !
L’évêque baladé en aviso au mépris de la Loi de 1905
Lauréates et lauréats  des concours d’entrée aux EN de Quimper de 1930
L’itinéraire du voyage de fin d’études de la promotion CHARLESTON (ENG 1927-1930)
Les caricatures de deux élèves-maîtres de l’ENG de Quimper (Promotion ARMOR, 1950-1954) effectuées par leur Professeur de Dessin
L’ECOLE PUBLIQUE de LESTONAN, de 1967 à 1975
Photos oubliées du bagad de l’ENG
Les échos de la Foire  Saint-Corentin à Quimper en 1937
Quelques poésies de Cornouaille récemment mises à jour
Bruits de cloches et laïcité sous le Front Populaire (1936)
Les missives oubliées jalonnant la création du bagad de l’ENG
Rapprochement incongru d’éléments de la vie (normalienne) quimpéroise
Le maréchal-ferrant
Histoire du trousseau normalien
La malle verte d’une normalienne en 1938
A la cuisine, de bons petits moinillons, Après matines, s’en allaient faire réveillon…
Une benne bleue découverte dans la cour d’honneur du domaine de Roz Avel !
Travaux et sauvegarde du patrimoine à Stang ar c’Hoat (mi-novembre 2016)
Groupe d’élèves-maîtres de l’ENG de Quimper (Promotion EMERAUDE) en « grande sortie »… à Mousterlin en 1954.
Quand les anciens de la Promotion Charleston (ENG, 1927-1930) et leurs épouses se retrouvaient…
Du temps où l’Ecole Normale d’Instituteurs de Quimper faisait valoir les qualités architecturales  de son bâtiment principal, outre-Atlantique…
DETOURS ET ALEAS ETHIQUES AUTOUR DE l’HISTOIRE DES INSTITUTEURS PUBLICS
Récréation des demoiselles en robes noires, le 17 janvier 1909
Implication des normaliennes et des normaliens dans la vie de la cité
Dans l’attente de la Cantate à La Tour d’Auvergne…
UNE REPUBLICAINE – Sous l’œil des Cléricaux
Joseph GOURLAY (1906-2005), un « cas d’école » !
Hagiographie normalienne de la deuxième moitié du XXè siècle  
Commémoration en timbre-poste
Pérégrinations finistériennes d’un normalien de Rennes pendant les « années de plomb » (1940-1945)
« Aux élèves des écoles, il est défendu… »
GLOIRE A L’ECOLE !
« L’homme le plus haï de France »
La création de l’Ecole Normale en Martinique
Normalien ordinaire adhérant au SNI dès 1954
Pierre Le Grand (1792-1839) – Premier Recteur laïc de l’académie de Rennes
Tribulations et cogitations d’un écolier nord-bigouden… devenu normalien à Quimper en 1942
Cabinet des curiosités normaliennes

Posts Navigation