SAUVEGARDER & VALORISER

Assez de faux-semblants Réinstituons l’Ecole publique laïque en lui accordant les moyens nécessaires

Les visiteurs de ce site pourront accéder ci-dessous à un certain nombre d’articles pertinents à ce propos,  dont les liens sont regroupés dans le fichier pdf joint . Ils  pourront l’ouvrir au moyen d’un clique gauche.
 
Nous remercions vivement la Rédaction de Marianne de nous avoir autorisé à reproduire et représenter l’article de H.Peña-Ruiz.

L’uniforme à l’Ecole publique

Face à des postures  polarisées, adopter la juste mesure pour sauver l’essentiel

 

Cette question, en retrait en ce début d’année 2024, actualité  oblige, a déjà fait l’objet d’un billet et d’un  article documentés sur ce site. Les visiteurs pourront y revenir en se rendant à l’adresse :

https://asvpnf.com/index.php/2024/01/03/le-port-de-luniforme-a-lecole-publique/

Face aux problèmes prégnants à résoudre s’agissant du devenir de notre Ecole gratuite, obligatoire et laïque , pointer ce problème d’accoutrement pouvait s’apparenter, en première approximation, à une manoeuvre dilatoire  ou à une entreprise de diversion .

C’est en pareil contexte que nous accueillons ici avec intérêt l’article  de Baptiste Detombe paru dans le site de la Fondation Res Publica et reproduit le 30 janvier 2024 dans  Mezetulle , le blog revue  de Catherine Kintzler .

Intitulé :

« L’uniforme et l’École 

 Sortir des faux-semblants  »

 

Cet auteur  rappelle utilement que «  l’école n’est pas une région de l’espace ordinaire, mais qu’elle doit s’en démarquer et offrir une double vie aux élèves, les soustrayant durant le temps scolaire au tourbillon social et à son cortège d’assignations, les mettant en état et en demeure de se singulariser par leur mérite et le développement de leur intériorité, et non par leur accoutrement. Pour réinstituer l’école républicaine dans sa fonction première, qui est l’instruction, une certaine tenue, à tous points de vue, est nécessaire. »

Les visiteurs de ce site pourront consulter l’article de B. Deltombe en cliquant ici.

Que Catherine Kintzler soir remerciée de nous autoriser ce nouvel emprunt à son blog revue.

Immigration et intégration

Selon Mustapha Harzoune, 2022, l’intégration est un phénomène complexe, multiforme, variable dans le temps et selon les situations, à manier avec une finesse inconnue de bien des tribunes politiques et plateaux TV.Cf. https://www.histoire-immigration.fr/societe-et-immigration/l-integration-ca-marche)

De la même façon Nadyia Ukrayinchuck s’interroge sur la signification de l’expression  « intégration des immigrés » dans un bref article à consulter à l’URL https://www.migrationsenquestions.fr/question_reponse/2582-quest-ce-que-lintegration-des-immigres/ . Il y  apparaît que : « L’intégration pourrait être définie comme la capacité des immigrés à atteindre les mêmes résultats socio-économiques que les personnes nées dans le pays d’accueil, tout en tenant compte, bien sûr, de leurs caractéristiques.En réalité, derrière cette définition, se cache un phénomène très complexe avec des interactions multiples.Tout d’abord, il est important de souligner que le processus d’intégration des immigrés comprend cinq dimensions principales : l’intégration économique, mais aussi résidentielle, linguistique, sociale et culturelle. »  
Devant cette complexité on pourra se documenter dans  l’ouvrage de Philippe Dewitt:
« Immigration et intégration, l’état des savoirs » paru en 1999 ; Cf (https://www.editionsladecouverte.fr/immigration_et_integration_l_etat_des_savoirs-9782707129567)

 « La présentation de cet ouvrage très documenté montre déjà que les questions relatives à l’immigration et à l’intégration font aujourd’hui l’objet de débats pour le moins confus. Pourtant, l’éventail des connaissances concernant ces sujets est désormais assez large, fiable et précis pour que les amalgames, les idées reçues et autres contre-vérités n’aient plus cours. Les auteurs de cet ouvrage collectif, venus de tous les horizons, présentent ainsi un panorama complexe et nuancé de l’immigration en France, hors des modes intellectuelles et des polémiques stériles. La première partie du volume revient sur les concepts de base et la terminologie, afin de comprendre et d’expliquer les dynamiques sociales de l’exil et de l’expatriation. Car le rapport entre l’immigration – mouvement de populations par définition transitoire – et l’intégration – processus social, économique, politique, culturel et même psychologique – n’est pas automatique : l’immigration ne débouche pas toujours sur l’intégration, et celle-ci ne concerne pas les seuls immigrés et étrangers. Après un inventaire pluridisciplinaire des populations immigrées résidant en France, des processus d’intégration à l’œuvre, ainsi que des obstacles qui les freinent ou les contrecarrent, les deux dernières parties abordent les politiques publiques et les débats concernant l’entrée sur le territoire et l’installation de populations qui, pour l’essentiel, ne repartiront pas. Cet ouvrage de référence, qui réunit les meilleurs spécialistes du sujet, s’adresse tout particulièrement aux étudiants, aux enseignants, aux travailleurs sociaux, aux élus et responsables locaux, aux acteurs associatifs de terrain et à tous les militants des droits de l’homme.”  

Qu’on se le dise alors qu’une nouvelle loi  sur la question –largement contestée- est en cours d’examen au Conseil constitutionnel… 

A la suite des débats confus et passionnés ayant eu cours ces dernières semaines à ce propos,  y compris au niveau des deux chambres parlementaires, il avait été proposé aux visiteurs de ce site un  article fondateur écrit par O. Galland et G . Grunberg.On pourra le retrouver à : https://asvpnf.com/index.php/2024/01/14/limmigration-une-question-economique-ou-culturelle-et-politique/.

Dans le prolongement de ce document, ils pourront compléter leur information en consultant un article de Dominique Schnapper paru lui aussi dans Telos le 17 janvier 2024 et intitulé :

« De l’immigration à l’intégration »

 

URL .https://www.telos-eu.com/fr/societe/de-limmigration-a-lintegration.html

Pour cette auteure : «  le débat sur l’immigration, c’est-à-dire sur les flux de population vers notre pays (leur nombre, leur origine, leur statut), ne saurait évacuer l’interrogation essentielle sur la capacité d’intégration de la société actuelle, y compris des migrants et de leurs descendants qui, pour la plupart, sont maintenant non pas de la deuxième, mais de la troisième, ou même de la quatrième génération, pour reprendre une qualification empruntée aux États-Unis. »

On pourra  accéder à cet article au moyen d’un clic gauche appliqué ici .

Nous remercions vivement Dominique Schnapper de nous avoir autorisé à reproduire cet article afin de le représenter sur ce site.

Les trésors cachés du dictionnaire FRANCOIS

de

RICHELET (1680)

Selon  Wikipedia  https://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9sar-Pierre_Richelet Cesar-Pierre Richelet (1626-1698) est l’auteur d’un des premiers dictionnaires français fait sur un plan méthodique (après, notamment, le Thresor de la langue française de Jean Nicot, en 1606).

Le Dictionnaire françois, contenant les mots et les choses, plusieurs nouvelles remarques sur la langue française, ses expressions propres, figurées et burlesques, la prononciation des mots les plus difficiles, le genre des noms, le régime des verbes, avec les termes les plus communs des arts et des sciences: le tout tiré de l’usage et des bons auteurs de la langue française (Genève, 1680, 1 vol. in-4.). Il avait une humeur caustique qui lui fit beaucoup d’ennemis et cette première édition, dont il se fit plusieurs contrefaçons à l’étranger, est pleine de traits satiriques contre Amelot, de La HoussayeFuretièreVarillas et autres…

 Le Dictionnaire français de Richelet  se distingue :

-par le rejet des termes dialectaux,

-par le fait que seuls les termes du bon usage figurent dans le dictionnaire,

-par le rejet des termes archaïques,

-par le rejet des termes triviaux.

On a identifié 44 éditions de ce dictionnaire entre 1679 et 1811 !

Selon Joël Cornette dans  L’HISTOIRE ,48,2000 dans un article intitulé :

L’âge d’or des dictionnaires

  URL :https://www.lhistoire.fr/l%C3%A2ge-dor-des-dictionnaires

l’ambition des grands dictionnaires des XVIIe et XVIIIe siècles était à la fois de codifier la langue et d’affirmer une philosophie.

« Pour commencer, une oeuvre fondatrice : le Thrésor de la langue françayse tant ancienne que moderne , de Jean Nicot l’introducteur du tabac en France, publié à Paris en 1606. C’est là le premier dictionnaire français au sens plein du terme : il comporte un nombre important de mots et d’expressions françaises que l’auteur explique et commente brièvement en français. »

« Deuxième étape : le Dictionnaire français contenant les mots et les choses, le tout tiré de l’usage et des bons auteurs de la langue française , de Pierre Richelet. Publié en 1680 à Genève car l’Académie détient le monopole exclusif de la production, il s’agit là du premier dictionnaire monolingue général… »

Les visiteurs de ce site pouront consulter en cliquant ici un article de Thierry Laisney intitulé :

« Le Dictionnaire français de Richelet »

publié le 10 janvier  2024 dans Mezetulle.

Cet auteur fait valoir que  « Tombé par hasard sur l’une des  toute premières éditions (1685) du tout premier dictionnaire monolingue en français, je l’ai lu de A à Z et j’ai tenté de dégager certains traits d’un ouvrage qui connut un immense succès et qui est considéré comme un précieux instrument de connaissance de la langue du XVIIe siècle. »

  Les visiteurs y découvriront entre autres  que : « la médecine est l’art de tuer les hommes impunément et que l’ on peut s’étonner, par ailleurs, que la poésie soit la plus dangereuse des folies et que la musique ait pour fin de nous faire travailler avec plus d’ardeur. » !…

  Que Catherine Kintzler soit cordialement remerciée de nous autoriser  ce nouvel emprunt à son blog revue.

André Le Goff raconte

Ygrec et Fachoda

Dans ce nouveau récit illustré, notre ami André Le Goff  révèle des souvenirs marquants de  sa vie de collégien.  Celle-ci débuta en 1950 au Cours Complémentaire de  Rosporden (F-29140). Il y découvrit comme professeur de français un certain Ygrec dont les leçons et la manière d’exercer le métier d’enseignant laissèrent des traces indélébiles. André Le Goff les restitue avec beaucoup de précision et d’humour.

Ceci conduit à un morceau d’anthologie qui aurait pu trouver place dans l’ouvrage collectif paru en novembre 2020 chez Robert Laffont. Rendant hommage à Samuel Paty, il était intitulé : « Lettre à ce Prof qui a changé ma vie ; enseigner la liberté ».  Manifestement Ygrec, le héros de l’histoire, ancien normalien de l’Ecole normale de Quimper passé par la Résistance à l’occupant allemand, faisait partie de ces « gens de savoir  qui ont su transmettre le sens de la mesure et appris à questionner la limite, à considérer l’autre dans sa différence et finalement à l’aimer » . Lui-aussi enseignait la liberté ; ses leçons de choses en témoignent.

Les visiteurs de ce site pourront consulter l’article écrit à  ce propos par André Le Goff en cliquant ici

Comme l’une des leçons menées sur le terrain conduisait, par la pensée, au Fachoda africain-lequel a sans  doute disparu de bien des mémoires- André Le Goff  a tenu à renvoyer ses lecteurs à la Crise de Fachoda  (i.e. « the Fashoda incident ») qui trouva  une solution « pacifique »  en 1898  . S’agissait-il d’une reculade pour la France ?

Les visiteurs pourront en savoir davantage en se rendant aux adresses suivantes :

1. https:///fr.wikipedia.org/wiki/Crise_de_Fachoda

2. https:/ https://www.herodote.net/18_septembre_1898-evenement-18980918.php

3. https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Fachoda

 

 Qu’ André Le Goff soit chaleureusement remercié pour sa nouvelle contribution.

Le port de l’uniforme à l’Ecole publique

ou

Comment s’éclairer avec des vessies alors que les lanternes suffisent ?

 

Le billet d‘humeur

de

André Le Goff

« Ce que l’on porte sur soi ou sur la tête l’emporterait-il sur les enseignements et sur ce que l’on peut avoir en tête ? ». C’est la question qui se repose, une fois de plus, en 2023 alors que déjà en 2016 on l’assimilait à « l’éternel marronnier » du système éducatif français.(Slate, 5 septembre 2016,URL. https://www.slate.fr/story/123031/sondages-retour-uniforme).

Historiquement, l’uniforme n’a jamais été obligatoire dans les établissements scolaires publics. Cependant, le port d’une tenue scolaire comme la blouse était assez courant jusqu’à l’abandon du porte-plume. L’uniforme peut être obligatoire dans des établissements privés ou des établissements particuliers dont ceux qui dépendent du ministère de la défense. 

En attendant, plusieurs Hussards noirs de la République ayant exercé le beau métier d’Instituteur dans nos Ecoles publiques se sont indignés devant cette idée récurrente chez certains politiques qui rêvent sans doute de « caporaliser »l’enseignement et de faire marcher au pas et dans le bon sens enseignants et élèves… D’autres aux mémoires fidèles font déjà valoir le fait qu’après l’expérimentation projetée pour le printemps prochain  (dont  les  résultats seront  encourageants!…) on rendra l’uniforme obligatoire et du même coup on remettra en cause le principe de la gratuité instauré par Jules Ferry.Sans ce principe rien n’est possible.
C’est en pareil contexte que les visiteurs de ce site pourront consulter un certain nombre de fichiers dévolus à cette question qui fâche . Ils sont accessibles au moyen d’un seul clic gauche ;

Fichier 1. Billet d’humeur d’André Le Goff (pdf)

Fichier 2. L’uniforme et l’école sanctuaire vus par C.Lelièvre

Fichier 3. Une majorité contre l’uniforme à l’école (F.Jarraud)

Fichier 4. Claude Lelièvre : l’uniforme pour restaurer l’école d’antan ? Une supercherie

Fichier 5. Uniforme : un gage supplémentaire donné à la droite et l’extrême droite (Lilia Ben Hamouda)

Fichier 6.  Petite chronique du gag de l’uniforme à l’Ecole publique ;une fausse bonne idée ! (par asvpnf)

Que  André Le Goff, Lilia Ben Hamouda, Claude Lelièvre et  François Jarraud soient chaleureusement remerciés pour leurs contributions originales et leur soutien.

Définir et expliquer la laïcité , une gageure !

Dans  la Satire XII de Nicolas Boileau (1636-1711) , rendre l’Equivoque inacceptable,  chacun peut découvrir souvent à ses dépens, que « ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément ». Mais revenons aux sources au moment  où tout se précipite pour parfois trouver tout et son contraire  dans une prose résultant de  l’utilisation sans vergogne de  certaines langues de bois voire de l’intelligence artificielle. C’est ainsi que d’aucuns de toutes obédiences y compris ceux qui n’en ont aucune ont tenté de définir la laïcité, un mot magique que certains voudraient  voir accolé au tryptique de notre devise républicaine… Force est de constater que ces essais ont rarement donné lieu à des formules qui emportent l’adhésion. D’où la volonté sur ce site de revenir  à des documents  récents, fondateurs à cet égard, et qui avec rigueur ne peuvent laisser place à l’équivoque ou  à l’ambivalence. Ils sont, autant que faire se peut, en bon accord avec les préceptes de la poétique de Nicolas  Boileau qui certes n’eût pas à   se piquer  de disserter  laïcité  et pour cause :

“ Il est certains esprits dont les sombres penséesSont d’un nuage épais toujours embarrassées ;Le jour de la raison ne le saurait percer.Avant donc que d’écrire apprenez à penser.Selon que notre idée est plus ou moins obscure,L’expression la suit, ou moins nette, ou plus pure.Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement,Et les mots pour le dire arrivent aisément.Surtout, qu’en vos écrits la langue révéréeDans vos plus grands excès vous soit toujours sacrée.En vain vous me frappez d’un son mélodieux,Si le terme est impropre, ou le tour vicieux ;Mon esprit n’admet pour un pompeux barbarisme,Ni d’un vers ampoulé l’orgueilleux solécisme.Sans la langue, en un mot, l’auteur le plus divinEst toujours, quoi qu’il fasse, un méchant écrivain.Travaillez à loisir, quelque ordre qui vous presse,Et ne vous piquez point d’une folle vitesse ;Un style si rapide, et qui court en rimant,Marque moins trop d’esprit, que peu de jugement.”

 

C’est donc en pareil contexte que nous essayons de trouver les bons mots et les pensées affirmées qui les sous-tendent pour donner une définition convaincante de la laïcité qui ne se réduit pas à une brève car  on la vit et on la pratique tant dans l’espace public et l’espace civil qu’à l’Ecole publique.Quelles sont donc les bonnes références et  les bonnes pratiques en la matière,celles qui fondent la valeur cardinale de la République selon le mot de son Président lui-même ?

 Pour tenter d’y répondre, trois articles récents à ce propos sont proposés ci-dessous à consultation(clic gauche) par les visiteurs (Fichiers 1,2 et 3) :
 
Fichier 1 . Laïcité scolaire : une règle claire à valeur éducative par Catherine Kintzler

 

« La loi du 15 mars 2004 interdisant aux élèves des établissements scolaires publics l’affichage ostensible d’une appartenance religieuse fait l’objet de mauvais procès et d’offensives régulières. Tour à tour décrite par ses détracteurs comme liberticide, uniformisante ou « islamophobe », elle constitue au contraire un lieu à part où l’enfant, devenu élève, construit sa propre liberté. L’école lui offre une double vie, un lieu à l’abri des « proximités », des assignations et des intégrismes. »

Fichier 2 . Expliquer la laïcité à l’école le 9 décembre : le risque d’un malentendu par Benoît Drouot

 Un professeur d’anglais, lui-même croyant, en lycée assume, dans un témoignage, d’« autoriser le port du voile aux élèves de confession musulmane lors des sorties scolaires », au mépris de la loi du 15 mars 2004 qui proscrit dans les écoles, les collèges et les lycées publics « le port de signes ou de tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse »….

Fichier 3 . Les musulmans et la laïcité en France. À propos d’une enquête de l’IFOP par Olivier Galland et Gérard Grunberg

 

« Au regard de ce que vous savez, diriez-vous qu’en France la laïcité, telle qu’elle est appliquée aujourd’hui par les pouvoirs publics, est discriminatoire envers les musulmans ? » 

À cette question posée récemment par l’IFOP à un échantillon de musulmans habitant en France, les réponses ont été les suivantes : très discriminatoires : 44%, assez : 34%, pas vraiment : 11% pas du tout : 11%[1]. Ainsi, 78% d’entre eux estiment que la laïcité est discriminatoire à leur égard.

  
Que Catherine Kintzler, Olivier Galland et Emmanuel Debono soient chaleureusement remerciés pour leurs propos lumineux et pour nous avoir autorisé à les reproduire sur ce site !

Hanouka à l’Élysée ou Comment E. Macron,Président de la République, a allumé une polémique sur la laïcité ?

Les visiteurs de ce site,déjà largement alertés sur cet évènement incongru qui eut cours le 7 décembre 2023  au Palais de l’Elysée sis  55 Rue du Faubourg Saint-Honoré 75008-Paris et indignés par les significations nombreuses et diverses qu’on pouvait lui attribuer,  pourront consulter : 
– Un fichier PDF   rapportant les témoignages d’un certain nombre de medias et d’associations sur les faits et leurs implications, 
– Un article original  dévolu aux problèmes de fond posés écrit par Catherine Kintzler, philosophe de la laïcité, et publié le 9 décembre 2023- une date qui ne s’invente pas.

Qu’est-ce que (vraiment) la laïcité ?

Quelle bonne question à poser non seulement à tous les laïques, les non laïques  voire les antilaïques dont les cléricaux de toutes obédiences de France et d’ailleurs ! On serait certainement stupéfait de découvrir le silence assourdissant  émanant des rangs tant des défenseurs  de la laïcité (il en reste !…) que de ceux de ses contempteurs (ils sont nombreux et leur cohorte ne cesse de grossir, alimentée par les obscurantismes les plus divers) . Il s’agit donc de trouver et d’utiliser les bons mots pour éviter de gros maux…
Les visiteurs de ce site pourront consulter à ce propos un bref état des lieux d’une question complexe présenté dans un fichier pdf accessible  en cliquant ici
 
Ils pourront également prendre connaissance et tirer le meilleur parti de la définition  qu’en donne  Catherine Kintzler, professeure de philosophie,  dans un entretien qu’elle a accordé à «  France souveraine ». Ceci  a donné lieu à un podcast (i.e. une balladodiffusion !)   dont elle a annoncé la mise en  ligne dans son blog-revue Mezetulle le  30 novembre 2023.  Il est intitulé :

 

«  Qu’est-ce que (vraiment) la laïcité? »

Les visiteurs pourront y accéder soit en cliquant ici  soit en se rendant directement à l’URL :

https://www.francesouveraine.fr/podcast/catherine-kintzler-quest-ce-que-vraiment-la-laicite/

Que Catherine Kintzler soit chaleureusement remerciée  de nous autoriser ce  nouvel emprunt à son blog revue Mezetulle.

Turpitudes cléricales et contre-turpitudes ecclésiales … une suite à ne pas oublier !

 (Novembre 2023)

Les désordres du monde et les violences et les périls qui montent  de toutes parts nourrissent l’actualité au point d’occulter  les  informations toujours aussi nombreuses et prégnantes  laissant prévoir l’effondrement  de l’Eglise catholique.  Elles témoignent  en effet des « méfaits et crimes » ayant cours sous le couvert de la « puissance divine »  et  de l’emprise  des  prêtres de ladite Eglise  qui non seulement traumatisent les victimes mais affectent aussi la durabilité des choix spirituels des fidèles

Pour des raisons  que les visiteurs  habituels de ce site connaissent et pour que la laïcité triomphe des obscurantismes et cléricalismes de toutes sortes proliférant sous les auspices de notre République, nous nous étions proposé  d’en établir la chronique. On sait que les « déviances » observées sont de nature, comme d’autres, à fragiliser la cohésion démocratique nécessaire à la stabilité de nos institutions républicaines.

 C’est l’objet de la présente insertion que d’en faire un point d’étape  au moyen d’articles récents parus dans la presse catholique, sans prétendre à quelque exhaustivité  que ce soit  tant la matière est consistante. Nos lecteurs pourront ainsi consulter un certain nombre de dossiers à l’ordre du jour cueuillis dans un flux d’informations   rarement interrompu :  

Fichier 1 . Le renoncement des valeurs ou la victoire du terrorisme par Golias  , 26 octobre 2023

URL : golias-editions.fr/2023/10/26/le-renoncement-des-valeurs-ou-la-victoire-du-terrorisme/

 

Fichier 2. Un témoignage inédit sur la Shoah « Pour Rappeler que cela fut »par Frederic GAIN ;  Golias,  8 novembre 2023

URL.https://www.golias-editions.fr/2023/11/08/un-temoignage-inedit-sur-la-shoah-pour-rappeler-que-cela-fut/

 

Fichier 3 . Exclusif : le premier témoignage d’un ex-frère de la Communauté Saint-Jean par Golias,8 novembre 2023

URL: https://www.goliaseditions.fr/2023/11/08/exclusif-le-premier-temoignage-dun-ex-frere-de-la-communaute-saint-jean/

 

Fichier 4. Grenoble : recyclage sans fin pour Hervé Gaschignard par Golias, 8 novembre 2023

URL:  https://www.golias-editions.fr/2023/11/08/grenoble-recyclage-sans-fin-pour-herve-gaschignard/

 

Fichier 5 . Angoulême : mis en examen quatre mois après son ordination par Golias, 8 novembre 2023

URL:  https://www.golias-editions.fr/2023/11/08/angouleme-mis-en-examen-quatre-mois-apres-son-ordination/

 

Fichier 6 . Espagne : un rapport inédit pointe les violences sexuelles commises au sein l’Église catholique

Un rapport sur les violences sexuelles commises sur des mineurs au sein de l’Église catholique en Espagne a été présenté vendredi 27 octobre. Il critique sévèrement l’attitude de l’Église catholique et évoque des centaines de milliers de victimes.

parAlice d’Oléon, La Croix , 27 octobre 2023

URL : https://www.la-croix.com/religion/Espagne-rapport-inedit-pointe-violences-sexuelles-commises-sein-lEglise-catholique-2023-10-27-1201288562

Fichier 7 . L’Église espagnole répond au rapport indépendant sur les violences sexuelles

Si l’institution ecclésiale reconnaît des points positifs dans le rapport diffusé publiquement le 27 octobre sur les violences sexuelles commises en son sein, elle se montre en désaccord avec l’extrapolation des chiffres dans les médias.

par Valérie DemonLa Croix, 31 octobre 2023 

URL : https://www.la-croix.com/religion/LEglise-espagnole-repond-rapport-independant-violences-sexuelles-2023-10-31-120128897

 

Fichier 8. Violences sexuelles dans l’Église : une immense colère

Abus sexuels : l’annonce par Mgr de Moulins-Beaufort que onze évêques dont un cardinal, Jean-Pierre Ricard, sont « mis en cause » par les autorités judiciaires ou ecclésiales révèle un système doublement tordu au plus haut niveau de l’épiscopat, où le comportement pervers de certains évêques se heurte à l’impuissance des autres évêques, pris dans des conflits de loyauté inextricables.

par Isabelle de GaulmynLa Croix , 7 novembre 2023

URL : https://www.la-croix.com/Debats/Violences-sexuelles-lEglise-immense-colere-2022-11-07-1201241087

 

Fichier 9 . L’Église face à la pédophilie et aux abus sexuels . (Cf.Dossier de La Croix)

 

-Tangi Cavalin missionné pour faire la lumière sur l‘influence des frères Philippe dans l’Eglise de France (9 novembre 2023)

 

 

Changer la théologie face à la crise des violences sexuelles? (8 novembre 2023)

 

Béatitudes : la communauté annonce une commission indépendante pour relire son histoir (7 novembre 2023)

 

Violences sexuelles dans l’Église : « Le travail de mémoire, une responsabilité envers les victimes » (4 novembre 2023)

 

Paul Airiau : « Il faut faire des violences sexuelles dans l’Église un sujet de recherche scientifique » (2 novembre 2023)

 

Béatitudes: l’élection du gouvernement de la communauté reportée (30 octobre 2023)

 

« Où en sont les travaux sur les recommandations du rapport Sauvé ? » (27 octobre 2023)

 

Espagne : un rapport inédit pointe les violences sexuelles commises au sein l’Église catholiqu (27 octobre 2023)

 

Le pape ordonne la réouverture du dossier de l’ex-jésuite Marko Rupnik ( 26 octobre 2023)

 
Que Christian Terras  soit chaleureusement remercié de nous autoriser   les emprunts effectués à Golias  représentés dans cette parution.

Posts Navigation

ARTICLES

Assez de faux-semblants Réinstituons l’Ecole publique laïque en lui accordant les moyens nécessaires
L’uniforme à l’Ecole publique
Immigration et intégration
Les trésors cachés du dictionnaire FRANCOIS
André Le Goff raconte
Le port de l’uniforme à l’Ecole publique
Définir et expliquer la laïcité , une gageure !
Hanouka à l’Élysée ou Comment E. Macron,Président de la République, a allumé une polémique sur la laïcité ?
Qu’est-ce que (vraiment) la laïcité ?
Turpitudes cléricales et contre-turpitudes ecclésiales … une suite à ne pas oublier !
Honneur et Gloire à l’Ecole Laïque
Le racisme systémique
Eléments de chronique explicative non justificative .d’une actualité dramatique et anxiogène
Le choc des images et des maux face au poids des mots
L’ECOLE , « CETTE ZONE DE GUERRE « 
Les bons sentiments et les saintes-nitouches armées d’un coutelas.
L’appel solennel à un sursaut collectif de Mickaëlle Paty
Violences et harcèlement à l’Ecole y compris le cyber-harcèlement
Eléments d’un bilan de rentrée scolaire 2023
Et si on réinventait les Ecoles normales
Professeurs et défenseurs de la laïcité de l’Ecole Ne capitulons pas !
A bas l’abaya,abracadabra !
Protocole entre l’État et l’enseignement catholique la République joue contre son camp !
Pour un universalisme laïque et républicain en rempart contre le communautarisme confessionnel religieux et néo-libéral
Au sujet du chêne vert de Mandelieu-la-Napoule (F-06210) ou L’espace public n’est pas un service public !
Les cours normaux
La lente agonie de l’expression écrite française…
Pour une refonte complète de l’année de terminale comportant trois trimestres effectifs d’enseignement.
Football féminin et laïcité :
A propos de la dissolution du collectif « Les Soulèvements de la Terre »
Au sujet du Collège
Laïcité : où en est-on ?
A propos de la mise en ligne des archives du Professeur de Philosophie Jacques Muglioni
Déconstruire la déconstruction ou reconstruire après la démolition
L’Ecole et la déconstruction décomplexée de tout ce que fut l’honneur de la République
Petite chronique finistérienne de la laïcisation aux débuts de la 3è République
Turpitudes et contre-turpitudes ecclésiales ou cléricales
Sur les atteintes à la laïcité à l’Ecole
Quelle bonne Ecole reconstruire pour le 21è siècle?
Déconstruire dit-elle… (selon André Perrin, Mezetulle, 2 février 2023)
L’écriture est lisible ou illisible voire hiéroglyphique et souvent fautive…elle ne peut-être inclusive !
La controverse autour de l’oeuvre de Condorcet ,le dernier philosophe des Lumières
La loi dite “séparatisme” du 24 août 2021 et ses atteintes aux libertés associatives (?)
Notre Ecole à la ramasse.
Chronique des tribulations et turpitudes cléricales des débuts de 2023 (à suivre )
Pratique de la laïcité en entreprise privée
Laïcité et anticléricalisme
L’Ecole de notre siècle et l’esprit civique
Des leçons fondatrices sur la laïcité républicaine aux réalités des institutions publiques et des collectivités territoriales
Halte-là à l’école numérique !
La défense sans concession des libertés publiques républicaines dans un état de droit
Manifeste progressiste pour la défense de la langue française. In Dossier-Parlons français ! Ufal INFO ;2022 , Avril-Mai-Juin n° 89,11-13
Parlons Français ! Que reste-t-il de la langue Française ?
Quel est ce mystère ? Feignons de n’y être pour rien…
Parlons français
La laïcité dans tous ses états Commentaire de l’émission « Répliques » du 12 novembre 22 par André PERRIN
Les méfaits de la pédophilie ecclésiale et du cléricalisme.
Transcendantale, la laïcité est ou n’est pas !
Constitutionnaliser la laïcité
Turpitudes cléricales (suite) et miscellanées ecclésiales de l’automne 2022.
Pour sauvegarder notre Ecole Républicaine : Refonder et non Réformer
Condorcet, l’instruction publique et la naissance du citoyen,
Refonder l’Ecole de la République
La religion de la laïcité Il faut cesser de croire que la laïcité garantit l’égalité des sexes
Agir et lutter pour la sauvegarde de l’Ecole ; institution publique, gratuite, obligatoire et laïque
Petite chronique des temps heureux où le Finistère construisait son Ecole publique, laïque et républicaine
La dictée de PLOVAN en août 2022
Pourquoi la Gauche française est-elle à la dérive ?
Résurrection du trio infernal trône, autel et sabre ou RUSSIE-UKRAINE : la religion dans la guerre
Les Dossiers d’Ufal INFO (2) « Un quinquennat perdu pour la laïcité « 
Après la publication de l’ouvrage de Roland Pfefferkorn :
Le catholicisme français au risque de l’implosion…
Pour des chartes de la laïcité bien ordonnées Eviter les « usines à gaz »!
Les Dossiers d’Ufal INFO (1)
Périls sectaires en 2022 ou « Les lumières à l’ère numérique »
Ecoles privées sans contrat et déni des lois de la République en 2022
Un paradoxe: Le progrès des Sciences ruine l’Ecole
Lendemains du centcinquantenaire de la Commune de Paris et laïcité
Le retour du tragique
Revirements et contorsions chez les cléricaux de tous les pays
Une saine “respiration laïque” ne peut conduire à un intégrisme laïque contraire à la liberté d’expression.
La fin des congrégations religieuses catholiques : une aubaine pour les victimes des abus sexuels commis au sein de l’Eglise ?
2022, Ecole publique à l’agonie Identifier les causes de sa destruction et bien la reconstruire
Pas d’égalité en droit sans laïcité
L’Ecole de la République à l’épreuve de l’OCDE et de la Commission européenne
Tribulations cléricales dans le prolongement du rapport de la Ciase présidée par Jean-Marc Sauvé
“Les enfants martyrs de Riaumont Enquête sur un pensionnat intégriste” Un nouveau scandale de la pédocriminalité cléricale !
La question de la laïcité dans les programmes des candidats à l’élection présidentielle 2022 « Permanence du clivage droite/gauche »
A la guerre spectacle , 04-08 mars 2022 : la révélation de la logique de l’absurde en matière de relations internationales
Le Poutine de 2022 est(largement)notre création !
8 mars 2022 : journée internationale des droits des femmes
 » Le poutinisme français « 
Les menées obscurantistes contre la Science, les Savoirs et la Raison n’ont pas leur place à l’Ecole laïque de la République.
Le prétendu « principe d’incomplétude » ne peut justifier le retour des professeurs de religion à l’école publique laïque et républicaine
Message aux nostalgiques du tableau noir de la 3è République
L’enseignement moral et civique à l’Ecole laïque et au Collège public
À la suite du colloque « Après la déconstruction, reconstruire les sciences et la culture »
La presse finistérienne aux débuts de la IIIè République Naissance de nouvelles feuilles républicaines (2)
Une orthographe fautive permet-elle de bien nommer les choses ?
La presse finistérienne aux débuts de la IIIè République Naissance de nouvelles feuilles républicaines (1)

Posts Navigation