SAUVEGARDER & VALORISER

« AVOIR 20 ANS EN 40 »

Tel est  le titre d’une brochure inédite de Jean Nédélec (1920-2017), propriété d’une de nos adhérentes qui a bien voulu la faire connaître à l’Association. Sans doute que l’essentiel de son contenu se trouve déjà dans l’ouvrage du même auteur que nous avons récemment mis en ligne (1920-1980 – 60 ans de vie militante dans le Finistère). Toutefois, les visiteurs intéressés pourront accéder EN CLIQUANT ICI au récit  détaillé des événements vécus par J. Nédélec pendant  la seconde guerre mondiale, l’occupation allemande et  la collaboration d’état imposée par le régime de Vichy . La référence aux   « chantiers de la jeunesse », créés sous la houlette vichyste, retiendra tout particulièrement l’attention.

Le sport à l’EN de Quimper

A la suite de la publication de l’album du professeur G. Gandouin, des adhérents attachés à la préservation de notre patrimoine viennent de remettre à l’Association un ouvrage broché relativement bien conservé. Il comporte un texte calligraphié illustré dévolu à la période 1958-1963.  D’aucuns s’y reconnaîtront… Il y est fait largement référence  à l’oeuvre fondatrice de G. Gandouin.
L’auteur, élève-maître de la Promotion OURAGAN(1957-1961), ne s’est pas fait connaître. Il est activement recherché .
Les visiteurs intéressés trouveront ci-dessous copie de quelques pages de ce document  qui en comporte  quatre vingts…

A la fin du 19è siècle, le dur apprentissage du métier d’enseignante d’une jeune institutrice sortie de l’Ecole Normale d’Institutrices de Quimper en 1893 et nommée à Ergué-Gabéric

Les visiteurs pourront prendre connaissance ci-dessous du travail de recherche remarquable réalisé  par les amis de l’Association Loi de 1901 « Les amis du Grand Terrier »  d’Ergué-Gabéric publié sur  leur site internet grandterrier.net.
              Que son animateur, Jean Cognard, soit remercié de nous avoir autorisés à reproduire l’article concerné et à le transcrire sur notre site.

Quand l’antiparlementarisme s’attaque à la République, l’école laïque est toujours parmi les premières victimes

Après la  manifestation antiparlementaire et l’émeute meurtrière  du 6 février 1934 (Place de la Concorde à Paris) faisant suite  à l’affaire Alexandre Stavisky, le gouvernement Daladier fut destitué et remplacé par  un « gouvernement d’union nationale » dit de trêve. Ce dernier ne manqua pas de s’en prendre , pour des raisons d’économie, à l’Ecole  publique en supprimant des postes d’instituteurs.
        Les visiteurs pourront prendre connaissance, ci-dessous, des conséquences fâcheuses de ces évènements en Finistère. Fort heureusement les Ecoles Normales continuèrent de recruter des élèves-maîtres…

Histoire fondatrice des ECOLES de HAMEAU du Finistère créées sous la 3è République

Le secrétaire de l’ASVPNF, J.C. Poupon, poursuit ses recherches sur ce thème, par des investigations tant sur le terrain qu’aux Archives Départementales du Finistère. En ce début d’année 2018, il propose aux visiteurs intéressés une mise au point résultant des  informations collectées. Celles-ci forment déjà un corpus conséquent voir le fichiers ci-dessous :

Les Ecoles de hameau du Finistère créées par la 3ème République

« Fougue et méthode(s) » de Germaine Le Goff, Penn Sardin penn-kalet, devenue une institutrice célèbre au siècle dernier grâce à l’Ecole Normale

Les visiteurs intéressés trouveront ci-dessous une préface du président de l’Association (Document 1) et  un article illustré d’un de nos fidèles adhérents rapportant ses observations personnelles sur la vie et l’oeuvre scolaire méconnues de cette enseignante (Document 2).
   Avertissement :  En raison de difficultés d’ordre technique liées à la qualité  et à la spécificité des  documents  utilisés,  cette parution est susceptible de présenter quelques imperfections.  

Le Professeur d’EPS Guy GANDOUIN : biographie et album souvenir

L’un des adhérents de notre Association nous a donné accès à un album souvenir de G. Gandouin en charge de l’éducation physique et sportive à l’ENG  de Quimper de 1946 à 1980.  Cet album nous a été remis par la fille aînée de  notre professeur et nous l’en remercions chaleureusement.  Elle a accepté de rédiger à notre intention une brève biographie de son père et a mis à notre disposition des photos qu’elle nous autorise à reproduire et à publier. Vous la trouverez ci-dessous accompagnée  d’une photo non datée, émouvante pour beaucoup de ses anciens élèves et de quelques aperçus de son album, sélectionnés par notre secrétaire J-C. Poupon. 

L’enseignement primaire en Finistère avant la loi GUIZOT (28 juin 1833)

La situation de l’instruction primaire dans notre département en 1833 a donné lieu à  quelques ouvrages et rapports  auxquels on peut se référer  sur  internet. Parmi ces publications on relèvera tout particulièrement celle de  Emile Souvestre éditée en 1838 et intitulée « Le Finistère en 1836« . On y découvre chapitre VII, paragraphe II, une  brève monographie dédiée à l’Instruction publique en 1836.Mais en amont de la loi Guizot, les documents sont relativement plus ténus.
Ceci  souligne l’intérêt sur le plan historique de l’étude réalisée par Bruno Le Gall , en charge du service des Archives de la Ville de Quimper, étude portant sur  la situation et les évolutions de l’enseignement primaire à Quimper dans la période allant de la  Révolution de 1789 à  la loi Guizot votée en 1833.
         Les visiteurs intéressés trouveront en cliquant ici  les observations  de l’archiviste. Celui-ci avait déjà contribué à enrichir notre site; en mettant à notre disposition une collection de photos anciennes dédiées aux deux écoles normales primaires de Quimper. On pourra les  consulter par ailleurs.

La promotion sociale  par les Ecoles Normales Primaires

Le témoignage émouvant et édifiant de Michel Derrien, ancien élève – maître à l’ENG (1947), recueilli  par Jean-Claude Poupon, lui-même élève-maître à l’ENG (Promotion TELSTAR,1962-1967, après une année en MGP à Rennes). Les visiteurs pourront  prendre connaissance, ici, du résultat de ce travail exemplaire : De la ferme au métier d’instituteur 13 09 17

« Petite histoire » des écoles publiques de hameau créées sous la 3ème République

 Ceci est l’intitulé du thème de  réflexion et de travail retenu par un  des ateliers  de l’ASVPNF. Les adhérents impliqués ont retrouvé, à l’école du hameau de Kermeur (29 640, Plougonven ), un  registre matricule datant de la fin du 19è siècle(photos 1 ) et d’autres documents en cours d’exploitation. Il apparaît ainsi que cette école (qui n’accueillait à l’origine  que des filles) fut ouverte, selon toute vraisemblance, en  janvier 1886. Ceci témoigne des effets spectaculaires des lois scolaires de la 3è République sur la scolarisation des filles dans les campagnes les plus reculées du département. On constate ainsi que jusqu’en octobre 1908, 220 écolières furent inscrites à l’école publique du Kermeur. On notera aussi que l’Inspecteur primaire venait sur place(photos 2 et 3)  et, ce faisant,  contrôlait l’effectif des inscrites. Par ailleurs  les élèves nécessiteuses bénéficiaient de fournitures gratuites(fichiers 4 et 5). Les visiteurs se rendront compte qu’il y a donc matière à recherche  sur le thème concerné. Leurs contributions  seront particulièrement bien accueillies.

Posts Navigation

ABONNEMENT

Inscrivez-vous ci-dessous pour être averti par mail quand un nouvel article paraît dans la rubrique actualités :

ARTICLES

« AVOIR 20 ANS EN 40 »
Le sport à l’EN de Quimper
A la fin du 19è siècle, le dur apprentissage du métier d’enseignante d’une jeune institutrice sortie de l’Ecole Normale d’Institutrices de Quimper en 1893 et nommée à Ergué-Gabéric
Quand l’antiparlementarisme s’attaque à la République, l’école laïque est toujours parmi les premières victimes
Histoire fondatrice des ECOLES de HAMEAU du Finistère créées sous la 3è République
« Fougue et méthode(s) » de Germaine Le Goff, Penn Sardin penn-kalet, devenue une institutrice célèbre au siècle dernier grâce à l’Ecole Normale
Le Professeur d’EPS Guy GANDOUIN : biographie et album souvenir
L’enseignement primaire en Finistère avant la loi GUIZOT (28 juin 1833)
La promotion sociale  par les Ecoles Normales Primaires
« Petite histoire » des écoles publiques de hameau créées sous la 3ème République
Les enjeux des élections législatives de 1928 ; les dangers qu’on ne veut pas voir… Suite au scrutin uninominal à deux tours par arrondissement, la droite, alliée au centre droit et au centre gauche, remporte la majorité (!…)
Lorsque l’on retrouve trace des associations des anciens élèves des écoles normales de Quimper…
La défense des Lois laïques en Finistère en mai 1929 : l’annonce du meeting du Comité départemental de défense laïque du 15 mai, dans Le Citoyen du 5 mai
Lorsque l’ENG de Quimper fut réquisitionnée par l’occupant allemand pour « recueillir » les officiers de l’armée française en débâcle, avant et après le soi-disant armistice du 22 juin 1940
Appel à manifester pour la défense de l’Ecole Laïque (mai 1927)
L’ECOLE de la TROISIEME REPUBLIQUE
En décembre 1968, la MGEN clarifie les situations des normaliens vis-à-vis de la  Sécurité Sociale
Une brochure emblématique de l’ENG de Quimper
Le monument érigé en 1924 dans la Cour d’Honneur de l’ENG de Quimper 
Le monument aux morts de l’ENG de Quimper, non inauguré en 1924 (1)
Le Monument aux Morts de l’ENG non inauguré en 1924 (2)
JEAN NÉDÉLEC  (1920) 
Centenaire de l’ENG
« Laïcité : construire sa liberté en respectant celle des autres » ; Vincent PEILLON (2013)
Promotion ANASTASIE, ENG ,1939-1942 – courage et anticipation
La crise de 29 à l’Ecole Normale de Quimper, par Arlette ROUDAUT
Aux anciens combattants
Alain Signor (1905-1970)
ALBERT TRIVIDIC (1909-1990)*
LES INSTITUTEURS FINISTERIENS DE LA GRANDE GUERRE
Action mémorielle
Fanions – revers à retrouver
JEAN NEDELEC – 1920-1980 : 60 ans de vie militante dans le Finistère

Posts Navigation