SAUVEGARDER & VALORISER

Sagas normaliennes quimpéroises: de père à fille et d’oncle à neveu

Souvent les « Hussards de la République »suscitèrent des vocations chez leurs proches. Ainsi grâce aux recherches et à l’entremise de notre adhérent André Le Goff  on met en évidence les liens de parenté  existant entre deux protagonistes de la promotion ENG  « PITCHE » (1933-1936) et des élèves-maîtres de promotions de la seconde moitié du 20è siècle.  Il s’agit d’une part de Pierre Quinquis et de sa fille Noëlle (promotion ENF, 1964-1967) et de Paul Le Goff et de son neveu A. Le Goff (promotion ENG « ETINCELLE », 1954-1958).Que Mme Françoise Picard (née Quinquis) soit remerciée chaleureusement de nous avoir donné accès aux archives personnelles de sa soeur Noëlle.
Les visiteurs intéressés pourront consulter en cliquant sur les liens ci-dessous, un ensemble de trois documents permettant d’établir ce type de relations et de l’illustrer:

Les grands meetings de Défense Laïque de décembre 1930 en Finistère

Organisés par le Comité de Défense Laïque du Finistère à Brest et à Quimper, ces meetings donnent lieu à des annonces, à la une de l’hebdomadaire Le Citoyen paraissant les 4 et 11 décembre 1930.  Les visiteurs pourront consulter les encarts correspondants en cliquant ici :

Un scandale dénoncé en 1930 : l’irruption de  moniteurs et de monitrices dans l’encadrement des élèves des  écoles privées !

Les visiteurs intéressés par la « multiplication des pains »(i.e. les maîtres des écoles catholiques) pourront consulter en cliquant ici, un document publié  à ce propos par le Populaire de Nantes. Ceci permet d’occuper le terrain à bon compte…

Organisation de l’école « libre » : en 1930 « on » se proposait de créer des écoles normales catholiques interdiocésaines !

Les visiteurs intéressés pourront consulter en cliquant icii un document faisant état de dispositions prises par la hiérarchie de l’église catholique pour consolider l’ancrage de l’école confessionnelle dans le système éducatif.

Quand le patronyme d’un ancien Professeur de Français à l’ENG est retenu par le Conseil municipal de la Commune de Cléden Poher (29270) pour la dénomination de son école publique communale

Les visiteurs pourront consulter, en cliquant ici, les plaques colorées apposées au pignon EST du bâtiment de cette école et y retrouver le nom de « leur professeur » M.  Pierre Hélias.

A la recherche des anciens directeurs de l’ENG

Les visiteurs trouveront ci-dessous copie d’une coupure de presse datant du 25 septembre 1930 faisant état du départ de M. BOURSIN et de l’arrivée de M.MIART :
 
Ecole normale des garçons
°°°°°°°
M. Miart, Directeur de l’Ecole normale de Gap, est nommé en la même qualité à Quimper, en remplacement deM. Boursin, appelé à  Corbeil.
Le Citoyen,  25 septembre1930.
°°°°°°°

En 1930, pour « conserver » les instituteurs formés à l’Ecole Normale et sauver l’Ecole laïque, on découvre l’urgence de la revalorisation de la situation matérielle des maîtres !

Les visiteurs pourront consulter en cliquant ici un article, à la une de l’hebdomadaire Le Citoyen, faisant suite à l’interpellation du parlementaire Georges Le Bail par un instituteur finistérien indigné par la gravité de la situation. Ce dernier est  particulièrement bien informé de l’origine de la crise de recrutement et de ses conséquences sur l’avenir de l’Ecole publique…

Les délégations de stagiaires pour les normaliens et normaliennes des promotions 1927-1930

Les visiteurs pourront consulter en cliquant ici les nominations des  élèves-maîtres et des élèves-maîtresses pour la rentrée scolaire 1930-1931, dans diverses écoles primaires publiques du Finistère.
Ceux formés à l’ENG faisaient partie de la Promotion CHARLESTON, promotion qui a déjà retenu l’attention par ailleurs sur ce site.

Directeurs et Directrices des Ecoles Normales Primaires de Quimper . J. Le Poëzat-Guigner, Directeur de l’ENG (1957-1972)

Jusqu’à ce jour, l’histoire de nos responsables d’établissement n’avait donné lieu,  sur ce site, qu’à des photos et à des encarts dans les cartes de Cote. Et pourtant elle fut cadrée dès l’abord car ils devaient former des « missionnaires de toutes les idées utiles et saines dans les  campagnes de France »( V. Duruy, 1866). Leurs « missions » furent précisées par J. Ferry  qui, en 1881, présente le Directeur comme « la clé de voûte » de la formation pédagogique à l’EN. Nommé par le Ministre, il a plus particulièrement en charge  » la partie la plus haute de l’enseignement (l’éducation morale) et le contrat pédagogique de l’Ecole annexe (la formation professionnelle) ».
    Certes le bon vieux temps reste souvent mythique et chacun sait que dans une EN plus qu’ailleurs il ne suffit pas de diriger et de commander pour être obéi . Quoi qu’il en soit, bon nombre d’anciens élèves-maîtres et d’anciennes élèves-maîtresses conservent  souvent pour leur ancien directeur ou ancienne directrice une réelle tendresse…
    Les visiteurs du site pourront consulter en cliquant ici, une brève biographie de Joseph Le Poëzat-Guigner rédigée par Jean-Yves Cotty, ancien élève de l’ENG de Quimper.  Il est souhaité que sa démarche exemplaire puisse être à l’origine d’une nouvelle rubrique sur le site de l’Association.

Préparatifs de la célébration du cinquantenaire de l’école publique …  Des projets à assumer et une réalisation exemplaire !

Les visiteurs intéressés pourront s’imprégner ce cette problématique de 1930 en consultant ici  trois fichiers :

Posts Navigation

ABONNEMENT

Inscrivez-vous ci-dessous pour être averti par mail quand un nouvel article paraît dans la rubrique actualités :

ARTICLES