Cabinet des curiosités normaliennes

Pennherez ar palud, poème de Pierre-Jakez Hélias mis en lumière par deux de ses anciens élèves de l’ENG de Quimper

Retrouvé dans ses archives personnelles par François Trividic (promotion 55-59) et illustré par un crobar récent signé par André Le Goff(promotion 54-58) ce poème donna lieu à une traduction française de son auteur.
Il soulignait la difficulté de cette démarche en ces termes : « la translation dans une autre langue -ici le français- est un exercice doublement bénéfique pour l’auteur; il doit d’abord faire l’inventaire complet de ce qui est contenu dans l’original breton. Après quoi reste la tâche de faire passer dans la seconde langue le plus possible des éléments de la première, soit en serrant de près le texte, soit en prenant du recul par rapport à lui pour mieux l’embrasser.Il peut se faire qu’on n’y arrive pas… ». Dure leçon pour ses élèves bretonnants ou pas  !
Quoi qu’il en soit les visiteurs intéressés pourront consulter en cliquant sur les liens la version originale dudit poème, sa traduction française et la version illustrée de la dernière strophe.
    Que les deux protagonistes de cette reconstitution soient chaleureusement remerciés pour leur fructueuse collaboration!

Deux poèmes lyriques de Jacques Denniélou illustrés par André Le Goff

Quand deux anciens élèves-maîtres de l’ENG de Quimper se retrouvent pour faire fructifier en commun leurs talents artistiques et pour célébrer leurs liberté d’expression et de passions ainsi que leurs souvenirs.
Les visiteurs  intéressés par  certains aspects de leur vision du monde pourront consulter, en cliquant ci-dessous, deux documents finalisés récemment et révélateurs à cet égard.  Qu’ils soient tous les deux remerciés chaleureusement pour leurs contributions !

Maurice LE COZ , maréchal-ferrant au LIN en Concarneau (F-29900), l’édition « modernisée » d’un conte illustré de  André Le Goff

Il s’agit  de souvenirs personnels de l’auteur, dédiés  à son oncle qui exerçait le métier de forgeron dans la campagne concarnoise.
Les visiteurs intéressés par la seconde version, mise au goût du jour, pourront la consulter en cliquant ici.  Que André Le Goff  soit  très amicalement remercié pour cette mise au point qui témoigne ,s’il le fallait, de son professionnalisme.

Le retour d’un ancien élève-maître des années 50 du siècle dernier à son Liré breton !

  Les visiteurs souhaitant prendre connaissance du beau voyage et du beau cursus de l’auteur, Jacques Denniélou, pourront consulter son poème intitulé « ULYSSE » en cliquant ici et retrouver quelques  élégies  des Regrets (1558)  de  Joachim du Bellay en cliquant ici.

De l’influence de la théologie sur les errements d’un élève-maître – Une brève illustrée de Alain Le Goff !

La pandémie en cours et la crise sanitaire,sociale et économique qui l’accompagnent a donné lieu à une période de « confinement » et de privation de libertés sans doute propice à l’ouverture d’espaces de communication avec soi-même et avec l’essentiel.
Ici notre collègue et ami  A. Le Goff  rapporte un souvenir normalien bien lointain et le remet dans une perspective étonnante.
Les visiteurs intéressés pourront en prendre connaissance en cliquant ici.
Que l’auteur soit  chaleureusement remercié pour sa nouvelle contribution.

La poésie; une composante mal connue de l’esprit normalien

Normalien du siècle dernier à l’ENG de Quimper, Jacques Denniélou s’est penché, après un long cursus, sur la signification des malheurs et des souffrances de ce monde…
Ses réponses étonnantes que l’on pourra consulter, en cliquant ici, sont celles d’un  poète.  Elles peuvent  nous aider à mieux comprendre le monde, au moment où les évènements en cours nous font prendre conscience (s’il le fallait) de notre contingence.
Leur valeur  émancipatrice  voire subversive est de nature à renvoyer  certains visiteurs à leur  vie normalienne lointaine où ils  faisaient au quotidien l’apprentissage de la liberté et de la vérité.

La vie et ses aléas se sont  ensuite chargés de leur montrer que:
« Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. »
et que ce  sont toujours les misérables que l’on laisse mourir .

Puisse l’institution de l’école publique laïque et républicaine retrouver sa vocation émancipatrice  et son utilité sociale au moment de la recomposition d’une société qui sortira plus fracturée que jamais de l’épreuve en cours.

A son de trompe ou de tambour, l’ENG de Quimper se profile enfin  le 1er mai 1882

Des décisions et actes fondateurs  ont été pris à cette date pour l’édification de notre ECOLE dans les champs de Bourg-Libou et du Calvaire. Les visiteurs intéressés pourront consulter en cliquant ici (document 1) le texte de l’arrêté du Préfet du Finistère (Lagrange de Langre) relatif aux expropriations nécessaires et en cliquant ici (document 2) une reproduction du tableau des offres légales correspondantes.
L’affaire semble bien partie…

Le « César » 2020 des curiosités normaliennes

Le Jury, réuni à Concarneau (F-29900) le 6 mars dernier, a décidé à l’unanimité, d’attribuer cette distinction à notre adhérent humoriste, conteur et dessinateur André Le Goff. Il lui adresse ses félicitations et ses encouragements…
Les visiteurs, intéressés par ses trois dernières oeuvres primées par le jury, pourront les consulter en ouvrant successivement les 3 fichiers joints  :

Pour leur soixantième production, les choristes  des « Gaillards d’avant »  étrennent leur tenue de gala  2019 !

Les visiteurs intéressés par le parcours singulier de ce groupe, réuni  le 15 novembre 2019 à  Plounéour-Ménez  (F-29410), pourront consulter en cliquant ici leur photo-souvenir. Ils sont également invités à visualiser les photos de leurs promotions à l’ENG de Quimper(années 50 !),photos en ligne sur ce site.

L’écusson de l’ENF a été retrouvé !

Posts Navigation