ACTUALITES

Grandeur, décadence et misères de la rentrée scolaire 2021 ! Eléments de chronique extraits de la presse déchaînée

Sur fond de gestion d’une crise sanitaire qui ne cesse d’échapper à la sagacité  des scientifiques et des politiques en raison de la plasticité non maîtrisée d’un virus  et  de la résistance de citoyens « anti-tout  » s’est déroulée une rentrée scolaire étonnante à différents égards. En rassemblant les coupures de presse  qui nous furent adressées par nos lecteurs et nos adhérents on peut se faire une (petite) idée de la situation qui prévaut dans  notre école publique :

 Ainsi le quotidien  Sud Ouest nous renvoie aux « chiffres -clés  » de l’évènement tels qu’il ressortent des services du MEN . On pourra les consulter à l’adresse :

https://www.sudouest.fr/politique/education/rentree-scolaire-2021-eleves-profs-depenses-quels-sont-les-chiffres-cles-5669162.php et retenir en première approximation qu ‘il y a moins d’élèves et davantage d’enseignants ! 

En  moyenne il y a  21,9 élèves  par classe en primaire, 25,6 élèves par classe au collège et 30,2 élèves par classe au lycée. On y  apprend  aussi que la dépense annuelle de l’Etat, par écolier, serait de l’ordre de  7000€  …

 On découvre dans Marianne comment s’y prendre pour réussir la rentrée en 6 leçons : « le retour en classe ne peut se résumer à l’angoisse provoquée par la pandémie de Covid-19 et à l’application d’un protocole sanitaire; c’est aussi anticiper sur  tout ce qui peut les aider à mieux apprendre, à reprendre le rythme d’une vie scolaire ordinaire et celui  d’une vie familiale et sportive équilibrée (cf. l’ URL https://www.google.com/search?q=R%C3%A9ussir+la+rentr%C3%A9e+en+six+le%C3%A7ons+Marianne+&rlz=1C1GCEA_enFR799FR799&sxsrf=AOaemvI9u4CUh3_51WgkmyPQcdD54fp4SA%3A1631199249679&ei=ESA6Ycnv )

 Dans le propos recueilli  dans le Monde  on s’interroge  (quand même) sur le sort  « des enseignants à l’épreuve d’une deuxième année sous Covid-19, car malgré une vaccination massive dans leurs rangs, ils craignent une nouvelle année d’incertitudes et d’adaptation, ainsi qu’une aggravation du décrochage. Des contraintes qui « pèsent » sur leur moral.  » . On  pourra s’en informer plus avant en allant à :https://www.lemonde.fr/education/article/2021/09/02/rentree-scolaire-les-enseignants-a-l-epreuve-d-une-deuxieme-annee-sous-covid-19_6093081_1473685.html

Ceci étant noté, dès le  23  août  L’Humanité donnait déjà l’alerte sur la nécessité  d’un plan d’urgence  pour l’Ecole : » Les mesures de Blanquer, le plan d’urgence exigé par les syndicats :le niveau 2 du protocole sanitaire s’appliquera à partir du 2 septembre. Le ministre de l’Éducation nationale confirme que la vaccination sera l’outil quasi unique de lutte contre la pandémie à l’école » (cf. l’URL :https://www.humanite.fr/rentree-scolaire-2021-les-mesures-de-blanquer-le-plan-durgence-exige-par-les-syndicats-717770).

 

Au niveau local et en se limitant aux coupures extraites de Ouest-France  (4-5 septembre 2021) on  redécouvre une fois de plus que  « nous avons un énorme problème en maths » en lisant une interview de  Stanislas Deghaene qui,chemin faisant, souhaite « évaluer scientifiquement les innovations pédagogiques ». Le visiteur est enclin à penser qu’elles doivent prioritairement être bénéfiques aux élèves ! (URL :https://www.ouest-france.fr/education/entretien-stanislas-dehaene-les-eleves-francais-ont-un-enorme-probleme-en-maths-8464e39a-0c12-11ec-a9d0-17d58ac484e5)

On est aussi tenu informé que l’Ecole catholique (confessionnelle) recrute des enseignants. Ainsi 334 professeurs rejoignent les « rangs » de l’enseignement catholique. Celui-ci assure la scolarisation de 40% des jeunes bretons de la Maternelle au Supérieur (Cf.l’URL https://www.ouest-france.fr/societe/religions/bretagne-l-ecole-catholique-recrute-des-enseignants-e0e831e8-0cc2-11ec-bd55-30d8b7cdc1a3)

Dans le même n° de Ouest-France on pourra prendre connaissance d’un certain nombre de péripéties finistériennes ayant trait à  la rentrée scolaire  telles que :

1.  A Collorec (F-29036), l’ecole catholique confessionnelle ferme  et la collectivité  ouvre une école publique dans les locaux de l’ancienne école catholique, loués par l’évêché ! 

2. L’Ecole Saint Jean de Douarnenez(F-29100) accueille cinq nouveaux élèves … 

3. A Quimperlé (F-29300) la classe « menacée » de fermeture à l’Ecole élémentaire Jean Guéhenno est finalement maintenue  …

4. La députée du Finistère ,Mme Annaig Le Meur -dans un grand mouvement- veut continuer la transformation de l’Ecole … Bonne nouvelle,  mais comment va-t-elle s’y prendre ?

5. D’une manière plus générale,  il apparaît que « la route de l’école n’a pas toujours été si empruntée » selon   Didier Gourin qui souligne : « l’effervescence qui  accompagne la  reprise du chemin de l’Ecole est un phénomène assez récent » .

6. L’Historien de l’éducation Claude Lelièvre (auteur d’un ouvrage récent intitulé : L’école d’aujourd’hui à la lumière de l’Histoire) lors d’un entretien accordé à Ouest-France, explique pourquoi l’école est devenue si importante …

 Les visiteurs se rendront bien compte   que la tâche  qui attend les enseignants pour cette année 2021-2022 reste immense et  chargée d’incertitudes .  L’Association leur souhaite bon vent pour promouvoir tolérance , fraternité , laïcité et citoyenneté.

«Pronote » ou les ambiguïtés d’un « droit à la déconnexion » pour les professeurs .

ou L’ère des professeurs invisibles !

 

Simon Perrier(dans un article paru le 6 septembre 2021dans Mezetulle, le Blog archives de Catherine Kintzler) « s’interroge sur les dispositions du logiciel Pronote dans l’Éducation nationale, qui présente un « droit à la déconnexion » comme une innovation généreuse, soucieuse du confort et de la santé des enseignants débordés par les sollicitations. Il montre comment cette prétendue innovation (déjà bien connue des employés en entreprise) n’a de sens que subordonnée à un devoir de connexion et comment elle nie la libéralité du métier de professeur. Ce faisant, il soulève une question générale qui, traversant l’ensemble du monde du travail, soumet celui-ci à des contraintes de disponibilité accrue. À la faveur du « e-travail », une contractualisation léonine et sournoise permettant le contrôle sans entraves de tous les instants de la vie (« transparence » oblige!) est en passe de se substituer à la définition légale du temps et de la nature du travail. »
  En réalité , « le droit à la déconnexion ne serait donc que l’envers d’un devoir accru à la connexion » et contribuerait à soustraire les professeurs  à leur tâche essentielle qui demeure celle de professer (d’enseigner) devant (et à) leurs élèves et non celle de se consacrer corps et âme à gérer des relations extra-pédagogiques ayant trait à la vie (scolaire) de leurs établissements.
Les visiteurs intéressés pourront consulter l’article original de Simon Perrier à ce propos en allant à l’adresse  :

https://www.mezetulle.fr/pronote-ou-les-ambiguites-dun-droit-a-la-deconnexion-pour-les-professeurs-par-sp/

Communiquer (et penser) selon les dernières tendances avec les options linguistiques « djeunn-globish-bougliboulga « 

 On sait, après l’avoir vécu à ses propres dépens, que le “globish”est une version simplifiée de l’anglais (anglais international)utilisée par certains  locuteurs non anglophones…  On sait aussi que les langues régionales de France, lors des discussions ayant prévalu lors du vote de la Loi  Paul Molac sur la  promotion des langues régionales  et celles ayant eu cours lors de sa censure partielle par le Conseil constitutionnel, ont été priées récemment de “rester au vestiaire” au profit de notre langue nationale.   

 

C’est dans ce contexte que les visiteurs pourront consulter,  en cliquant ici, une note  de Catherine Kintzler  pointant   l’emprise  inquiétante exercée par le “globish” notamment chez les jeunes générations . 

Intitulé  :   

“La French Bank et la Team 3e degré”

 

 Il est publié dans   Mezetulle, le  Blog revue de cette auteure,  le  30 août 2021. Il y est accessible à l’URL :

 
                         https://www.mezetulle.fr/la-french-bank-et-la-team-3e-degre/
Que Catherine Kintzler soit remerciée pour cette nouvelle mise au point et pour nous autoriser à la reprendre sur ce site.

Sombres turpitudes ecclésiales au Vatican

Certains visiteurs de ce site sont réputés rester bien informés des activités « extra-religieuses » des prélats de l’Eglise catholique et romaine, haut placés dans la hiérarchie concernée… Ils pourront  découvrir ici  les attendus de  l’affaire de l’immeuble de Londres et ceux du procès Becciu qui en découle, le tout sur un fond de réseaux de corruption opérant en milieu papal et de guerre interne  sévissant au Vatican.

Ils pourront consulter à ce propos un article de présentation paru dans Golias News du 27   août 2021  (Document 1). Intitulé » Vatican: le procès Becciu, le clan des mafieux » par Régine et  Guy Ringwald, il est également accessible à l’URL : https://www.golias-editions.fr/2021/08/27/vatican-le-proces-becciule-clan-des-mafieux/. 

Ils pourront également compléter leur documentation à ce sujet en prenant connaissance d’une coupure   extraite de  Golias Hebdo n°684 (26 août -1er septembre 2021) (Document 2) les orientant vers l’article complet de Régine et Guy Ringwald en pdf  (https://www.golias-editions.fr/produit/684-golias-hebdo-n-684-fichier-pdf/ )

 

          Document 1 :   Article du 27août 2021 dans Golias News 

          Document 2 ;     Première page de l’article paru dans Golias Hebdo n°684

 

Un florilège d’actualités brûlantes dans le numéro 1276 de rentrée de Marianne (27 août-2 septembre 2021)

1. L’école en question (p.52)

 

AGORA Entretien Lucas Bretonnier

L’École alsacienne perpétue une sorte d’aristocratie

Dans “l’École du gotha”, Lucas Bretonnier, journaliste et ancien collaborateur de “Marianne”, explore les entrailles de l’École alsacienne, qui abrite …

 

“Salamé ? Présente. Starck ? Présent. Pinault, Seydoux, Badinter, Goldman ? Présents ! Faire l’appel des anciens élèves de l’Ecole alsacienne, c’est passer en revue des milliers de patronymes illustres dans tous les domaines : politique, affaires, médias, édition ou encore cinéma. Si une grande majorité des Français n’en a jamais entendu parler, à Saint-Germain-des-Prés, tout le monde connaît cette école qui plaît aux intellos chics notamment pour sa pédagogie progressiste et humaniste.
L’Ecole de la rue d’Assas a su de longue date cultiver les exigences de l’époque : épanouissement de l’élève, rapport horizontal à l’autorité, valorisation des pratiques artistiques, etc. Mais cet établissement de rêve n’est pas pour tous. L’Alsacienne déjà ultra sélective est victime de son succès. Difficile, voire impossible d’y faire entrer son enfant si l’on n’a ni les codes ni un solide carnet d’adresses.
Comment est-on passé d’une école d’avant-garde à la forteresse de l’entre-soi d’une élite éclairée ? Dans cet ouvrage, on croise des protestants alsaciens, des rejetons de ministres, d’acteurs, ou d’écrivains, des parents qui réseautent aux goûters d’anniversaires, Gabriel Attal et Juan Branco en frères ennemis… A partir d’une centaine d’entretiens, la première grande enquête sur l’Ecole alsacienne décrypte les mécanismes d’un autre séparatisme scolaire et social qui ne dit pas son nom.
Lucas Bretonnier est journaliste indépendant. L’Ecole du gotha est son premier livre”

 

URL :  https://www.decitre.fr/livres/l-ecole-du-gotha-9782021451139.html

 2. Laïcité, une mise au point salutaire (p. 58)

“La laïcité n’est pas une invention chrétienne”

par

Henri PEÑA-RUIZ

 

Au contraire de plusieurs intellectuels, Henri Peña-Ruiz estime que la laïcité ne doit rien aux Évangiles et juge cette thèse culottée.

 

 URL   : https://www.marianne.net/agora/non-la-laicite-nest-pas-une-invention-chretienne

 

 

 

3 . Afghanistan  : chronique d’une déroute (p.59)

 

“La faute originelle des occidentaux :

vouloir fabriquer un Etat de toutes pièces”

par

Pierre Lellouche

 

A Kaboul, après les Anglais et les Soviétiques, c’est au tour des Américains de plier bagage. Le péché d’orgueil des derniers venus: s’imaginer construire de toutes pièces une nation, finalement livrée à la gabegie et à la corruption. Par Pierre Lellouche  (Marianne 1276, 59, 27 août- 2 septembre 2021)

 

Afghanistan : requiem pour l’Amérique impériale, ses illusions… et ses alliés

Les Occidentaux se cassent une fois encore les dents sur Kaboul. Après les Anglais et les Soviétiques, c’est au tour des Américains de plier bagage. Le péché d’orgueil des derniers venus ? Construire de toutes pièces un État, finalement livré à la gabegie et à la corruption. Le point de vue de Pierre Lellouche, ancien ministre, représentant de la France pour l’Afghanistanet le Pakistan (Afpak) de 2008à 2009.

https://www.marianne.net/auteur/pierre-lellouche

 

 

4. Les gens ne vont plus à la messe, ils vont au concert !  (p.68)

 

André Manoukian : « Les gens ne vont plus à la messe, ils vont au concert« 

Entretien

par 

Nicolas Dutent et Mathilde Karsenti

 

                                                                   publié le 29/08/2021 à 7:00

À l’occasion de la publication de « Sur les routes de la musique » (Harper Collins), André Manoukian, tout à la fois mélomane, musicien, compositeur et passeur d’intérêt public, propose une traversée joyeuse et savoureuse sur les rives des notes. Un voyage intime et une expédition universelle autour d’une « science faite sensualité ».

 

 

URLhttps://www.marianne.net/culture/musique/andre-manoukian-les-gens-ne-vont-plus-a-la-messe-ils-vont-au-concert

 

 

5. Les universités d’été des présidentiables  (p.61)

La rentrée du vide

par

Guy Konopnicki

 L’organisation du vide politique semble bien être le programme commun de tous les partis… Nous serons ,une nouvelle fois, privés d’un débat politique digne d’une élection présidentielle.

 

URL : https://www.pressreader.com/france/marianne-magazine/20210827/2833432953126L

 

   Les visiteurs de ce site pourront  compléter leurs connaissances sur l’actualité chargée et troublée  de rentrée 2021 en accédant aux articles de cet hebdomadaire via les liens proposés.  Que la Rédaction de Marianne soit remerciée de nous autoriser la reprise de cette série d’articles .

Picorer des glanes de Pour La Science (4)

Les visiteurs sont invités à consulter  deux nouveaux articles dans le n° 527 de Pour La Science  (septembre 2021):

 

 Page  20,  ils trouveront  la chronique :

Disputes environnementales

 

« Une diplomatie en suspens pour l’environnement »

 

Les réunions virtuelles ne permettent pas de s’accorder sur les textes litigieux, qui sont mis « entre crochets » dans l’attente de rencontres réelles.

 par 
 
Catherine Aubertin

URL :https://www.pourlascience.fr/sr/disputes-environnementales/des-crochets-pour-la-diplomatie-environnementale-22248.php

 

 

 Page 22,  ils trouveront  la chronique :

 

Les sciences à la loupe

« Une nouvelle particule pour chaque anomalie »

 

En physique des particules, quand il apparaît un désaccord entre théorie et expérience, les théoriciens réagissent souvent en postulant l’existence de particules inconnues .
                                                                                              
                                                                                                           par 
 
Yves Gingras

 URL :https://www.pourlascience.fr/sr/les-sciences-a-la-loupe/une-nouvelle-particule-pour-chaque-anomalie-22247.php

 

   Que la rédaction de Pour La Science soit remerciée de nous autoriser à effectuer la représentation de ces deux articles.

Contre la dictature de la connerie : le « Trop cons! » d’indignation et d’humeur

de  

François Braize.

 

 Par les temps présents  le billet  de cet auteur, publié récemment sur son  Blog   fait le plus grand bien. Les visiteurs pourront le consulter en cliquant ici où en prendre directement connaissance à l’adresse  :

https://francoisbraize.wordpress.com/2021/08/08/trop-cons

 

 Ils y  trouveront également des éléments de discussion de ce propos salutaire .

Pour garder le moral et bien aborder les péripéties du futur, les visiteurs pourront se rassurer en se référant à Albert Einstein qui faisait observer avec humour :

« Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue  » 

 Que François Braize  soit chaleureusement remercié  pour son juste propos,  trouvé au bon moment  et pour nous avoir autorisé à le reproduire afin de le représenter  sur ce site . 

« Plaidoyer-embellie » de la période estivale pandémique 2021 occupée par les « ANTIs…! »

Ecrit et publié par la philosophe Catherine Kintzler, il fournit l’opportunité de se rassurer  tout en rassurant ses proches ,  restant persuadé que  la Raison, le Raisonnement et la Science n’ont aucune concession à faire aux « rationalisations de positions arrêtées à l’avance » puisant aux racines de l’obscurantisme.

Les visiteurs pourront s’en convaincre en cliquant ici  pour découvrir le document correspondant publié le 10 août 2021 dans Mezetulle, le Blog revue de  C. Kintzler .  Ils pourront également y accéder à l’adresse :

 https://www.mezetulle.fr/vaccination-et-passe-sanitaire-quelques-reflexions/

  Il s’intitule :

 « Vaccination et passe sanitaire, quelques réflexions « 

 
Que notre Collègue Catherine Kintzler soit félicitée pour sa vigilance et pour l’importance de sa contribution. Nous la remercions d’en accepter la reproduction et la représentation sur ce site .  

« L’Immunité, la vie. Pour une autre Immunologie” de Marc Daëron, lu par C. Kintzler

par 

Catherine Kintzler

  Mezetulle ,  7 août 2021

« Proposant une réflexion épistémologique qui puise aux meilleures sources contemporaines mais aussi – et il s’en réclame à juste titre – à la grande tradition française de philosophie des sciences de Claude Bernard à François Jacob, de Gaston Bachelard à Georges Canguilhem et à François Dagognet, le livre de Marc Daëron, “L’Immunité, la vie. Pour une autre immunologie”.Paru  en 2021  chez Odile Jacob), il s’adresse aussi bien aux spécialistes de l’immunologie qu’à un grand public éclairé qui ne rechigne pas à l’effort intellectuel et qui même en redemande. En l’occurrence, cela en vaut vraiment la peine car on a affaire ici à un ouvrage de référence qui éclairera et fera penser tout lecteur, que ce soit par la minutie d’un savoir sur un objet « pointu » et que l’actualité ne cesse de mettre en lumière, que par l’ampleur et la profondeur de sa réflexion philosophique ». URL :https://www.mezetulle.fr/limmunite-la-vie-de-marc-daeron-lu-par-c-kintzler/.

  Suite à la recension qu’elle en a effectuée, Catherine Kintzler écrit : « « Le tour de force du livre apparaît particulièrement dans ce moment. Il n’est pas seulement de s’adresser aussi bien aux spécialistes exigeants qu’aux lecteurs généralistes, il est de ne pas les dissocier, et d’inviter les uns comme les autres à oser aborder sans préjugé ce qu’ils auraient pu rejeter ou négliger – que ce soit par humilité ou par orgueil – comme étant au-dessus ou au-dessous de leur capacité ». Les visiteurs pourront la consulter en en cliquant ici (Document 1).

Quoi qu’il en soit et compte tenu des enjeux et de l’actualité sanitaire, l’approche proposée  pourrait  se trouver  facilitée par quelques rappels  :

 1. »En biologie et en médecine, l’immunité, est la capacité (naturelle ou acquise) d’un organisme à se défendre contre des substances étrangères et des agents infectieux (bactéries,  virus,agents infectieux ).C’est l’une des principales lignes de défenses biologiques. Elle est mobilisée pour combattre l’infection et les maladies infectieuses, ou toute intrusion biologique indésirable, tout en présentant une certaine tolérance immunologique . Celle-ci est nécessaire pour éviter allergies  et  maladies auto-immunes et empêcher le rejet de l’embryon (du foetus par l’organisme de la mère) ».  D’après Wikipedia:  https://fr.wikipedia.org/wiki/Immunit%C3%A9_(m%C3%A9decine) .

 
2.Selon le  CNRTL  on définit  l’immunité  (en médecine et physiologie) comme : L  » État de résistance d’un organisme contre la pénétration ou la présence d’agents extérieurs, molécules, microbes, tissus greffés, etc. L’ Immunité non spécifique est assurée par la peau, les muqueuses, certaines sécrétions, et par le mécanisme de phagocytose. L’Immunité spécifique,  permet à l’organisme de résister à un antigène déterminé. Les lymphocytes sont les cellules qui assurent l’immunité spécifique, soit directement, soit indirectement, par les anticorps qu’ils sécrètent.  On parle d’Immunité naturelle, spontanée, indépendante de toute rencontre avec un antigène, et propre à tous les individus d’une même espèce. On parle aussi  d’Immunité acquise, celle qu’une personne présente contre certaines maladies qu’elle a contractées par le passé ou contre lesquelles elle a été vaccinée. »  (Cf. https://cnrtl.fr/definition/academie9/immunit%C3%A9).

 

3. La notion de « système immunitaire » mérite aussi quelques éléments de réflexion tels que présentés par  Marilia Aisenstein dans un article  intitulé  « Immunités » paru  en 2003 (https://www.cairn.info/revue-francaise-de-psychosomatique-2003-1-page-97.htm ) où l’on retiendra ici que «  Immunité vient du mot latin immunis, littéralement « exempt », sa première acception est donc celle de privilège; il s’agit du droit à bénéficier d’une dérogation à la loi commune…La question peut  se poser de savoir comment s’est effectué le  glissement de sens qui nous amène à l’acception médicale et clinique actuelle de ce mot  en partant d’immunité ecclésiale, d’immunité diplomatique voire d’immunité parlementaire…  Selon l’auteure l’extension  a dû s’effectuer autour d’une notion aujourd’hui ancienne, celle d’« immunité spécifique spontanée ». Cette immunité spécifique spontanée serait au fond le privilège dont jouit un sujet, ou un organisme, de n’être pas affecté de tel ou tel mal. « L’immunité spécifique acquise » serait, en revanche, la notion qui ouvre tout le champ de réflexion en matière d’immunologie: soit comment faire acquérir un privilège spécifique à des sujets qui n’en jouissent pas spontanément ? »

 

 4. Sur ces bases il ne paraît pas inopportun de revenir  aux fondements mêmes  de l’immunité et de ses « acteurs »au niveau cellulaire  chez l’homme, tels  qu’ils  furent enseignés aux étudiants biologistes (médecins ou pas) en consultant , en cliquant ici(document2) l’introduction d’un cours portant sur ce thème, tel qu’il était  considéré comme classique au début des années 2000.  L’exposé a certainement donné lieu à des approfondissements depuis !… On y pointe plus particulièrement l’intervention des lymphocytes. En réalité, il s’agit de   “leucocytes (globules blancs). Ils prennent l’apparence de petites cellules rondes (d’environ 7 micromètres de diamètre) et possèdent un noyau. On les retrouve dans le sang, la moelle osseuse (où ils sont produits) et des tissus lymphoïdes (rate, ganglions lymphatiques) ».

On notera enfin que les anticorps ou immunoglobulines sont des substances produites par les lymphocytes B pour neutraliser des  antigènes. En présence d’antigènes qui leur sont spécifiques les molécules d’anticorps s’y associent et forment des assemblages moléculaires appelés “complexes antigène-anticorps”…

Pour conclure , les visiteurs pourront prolonger leurs lectures en méditant le propos plein de sagesse de D.Desbiens  
 
” Savoir utiliser l’immunité de la vérité pour vaincre et éliminer toutes les difficultés” !

 Que Catherine Kintzler soit chaleureusement remerciée  de nous autoriser  à  reprendre sur ce site  l’article  en question paru dans son Blog revue.

 

Controverses sur la vaccination anti-Covid 19 et Histoire de la résistance aux vaccins

« La controverse sur la vaccination concerne la mise en cause de la pertinence, l’efficacité et la sécurité des vaccins et de la vaccination.  La légitimité de l’obligation  vaccinale suscite des controverses sur le plan juridique. Elle est officiellement considérée comme une limite raisonnable et justifiée dans les sociétés démocratiques qui la mettent en oeuvre, mais elle est parfois aussi décrite ou perçue comme un affront aux libertés fondamentales »(D’après Wikipedia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Controverse_sur_la_vaccination)

Les antivaccins convaincus sont-ils  vraiment  des contempteurs   de la science et de ses  acquis pour la santé humaine voire des détracteurs de la démocratie  ? 

“Les antivaccins ont parfaitement le droit de l’être et de ne pas se résoudre à suivre le chemin emprunté par la majorité, en France, en Europe et aux USA où le président vient d’exhorter les américains à se faire tous vacciner.  Sans mentionner l’OMS qui,chacun le sait, est l’institution spécialisé des Nations Unies (ONU) pour la santé. On imagine mal tous ces pays et ces institutions de santé au plan mondial, européen ou national préconiser un un vaccin suspect, non efficace ou dangereux pour la population mondiale”(https://www.reforme.net/une/2021/08/02/labus-dhistoire-nuit-gravement/)

 Dans La Croix du 13 juillet 2021 Jeanne  Ferney parle  “d’un dialogue électrique entre entre pro et anti-vaccins” constatant  que le variant Delta de SARS-CoV-2 « fait planer la menace d’une nouvelle vague dès cet été et que la pression sur les non-vaccinés monte d’un cran. Au bureau, à la maison ou sur les réseaux sociaux, les échanges entre ceux qui ont sauté le pas et ceux qui s’y refusent se tendent rapidement ».

On titre sur les antivaccins et l’antiscience qui les porte ( Jeremy K. WardPaul Guille-Escuret, Clément AlapetiteDéviance et Société 2019/2 (Vol. 43), pages 221 à 251). On y découvre  que  « depuis le 1er janvier 2018, la France est passée de 3 à 11 vaccins obligatoires pour la population générale. Le but de cette mesure était d’augmenter la proportion de la population protégée contre les maladies infantiles. Mais il s’agissait aussi de « restaurer la confiance dans les vaccins » en rappelant aux Français leur devoir de participer à la protection collective contre la circulation des virus (immunité dite « de troupeau »). Cette problématique est devenue saillante pour les autorités de santé françaises depuis 2009. Ainsi, un premier événement médiatique a émergé à la toute fin des années 1990 autour d’un supposé lien entre le vaccin contre l’hépatite B et la survenue de cas de sclérose en plaques. Mais les controverses vaccinales se sont multipliées et ont gagné en visibilité à partir de la campagne de vaccination contre la grippe A(H1N1) en 2009-2010. Cette campagne s’est soldée par un échec cuisant avec seulement 8 % de la population vaccinée pour un objectif de couverture de 70 % de la population. Depuis, des débats ont émergé dans les médias d’information générale sur l’usage d’aluminium comme adjuvant dans de nombreux vaccins (depuis 2010), sur la sécurité du vaccin contre les papillonavirus (depuis 2011), sur la pénurie de vaccins ne couvrant que les trois immunisations obligatoires (diphtérie-tétanos-poliomyélite) et sur les obligations vaccinales. La publication d’études d’opinion montre que près de 40 % de la population française doute de la sécurité de certains vaccins depuis la survenue de plusieurs épidémies de rougeole … »Les visiteurs pourront consulter l’article très documenté sur cette question d’actualité  en allant à l’URL :https://www.cairn.info/revue-deviance-et-societe-2019-2-page-221.htm(Ward Jeremy K, Guille-Escuret Paul, Alapetite Clément, « Les « antivaccins », figure de l’anti-Science », Déviance et Société, 2019/2 (Vol. 43), p. 221-251. DOI : 10.3917/ds.432.0221. URL : https://www.cairn.info/revue-deviance-et-societe-2019-2-page-221.htm).

 On pourra aussi se rendre compte  que la “résistance” aux vaccins et à la vaccination  n’est pas une découverte récente en prenant connaissance de l’analyse d’ouvrage parue dans « La Cliothèque« ( https://clio-cr.clionautes.org/ )   à l’URL  : https://clio-cr.clionautes.org/antivax-histoire-de-la-resistance-aux-vaccins.html.

  L’histoire de la résistance aux vaccins du 18è siècle à nos jours,  documentée par les auteurs de cet ouvrage, révèle ainsi que  « L’actualité récente a mis en évidence les problèmes liés au rejet de la vaccination et ses conséquences désastreuses. Cette étude tombe à point nommé afin de comprendre les origines du mouvement antivax selon une approche dense à la fois chronologique et thématique de la question en neuf chapitres. »

Au total toute cette longue histoire n’autorise aucunement  à  des assimilations déplacées contribuant à banaliser l’histoire tragique de crimes et génocides perpétrés contre l’humanité . Comme l’écrit J-L. Mouton  : »l’abus d’histoire  peut nuire grandement  » notamment quand il s’agit d’éviter une nouvelle fracture sociétale suscitée par la pandémie en cours . On relève dans le propos de cet auteur que”  la référence constante à la Résistance au nazisme, et parfois à celle des protestants face à la persécution, dans les discours des antivaccins invite à quelques rappels historiques » et à quelque réserve salutaire (https://www.reforme.net/une/2021/08/02/labus-dhistoire-nuit-gravement).

 Dans un tel contexte et pour conserver l’humour nécessaire pour atteindre sans dommage définitif  l’ère post-Covid, les visiteurs de ce site pourront consulter une caricature connotée antivax parue en 1802  (d’après :https://www.franceculture.fr/histoire/a-lorigine-des-caricatures-chez-les-antivaccins)

« La variole ou les merveilleux effets de la nouvelle inoculation » 1802• Crédits : J. Gillray – Gett

 Et pour se rassurer ils pourront aussi prendre connaissance de ce communiqué de l’INSERM :

“ L’efficacité et l’innocuité des 11 vaccins qui deviendront obligatoires en France sont scientifiquement prouvées. L’augmentation de la couverture vaccinale des nourrissons apportera des bénéfices individuels par la protection conférée directement à l’enfant vacciné, et collectifs par la diminution du risque de contamination pour les personnes non vaccinées. Le choix des décideurs étrangers est partagé entre la simple recommandation et la vaccination obligatoire. L’élargissement temporaire du caractère obligatoire de 11 vaccins recommandés chez les enfants, tel que préconisé par le Comité d’orientation de la concertation citoyenne sur la vaccination, doit s’accompagner de la mise en œuvre d’actions prioritaires et du développement des programmes de recherche qui couvrent les différents aspects de la vaccination”(https://www.inserm.fr/wp-content/uploads/2017-12/inserm-miseaupoint-vaccins-2017.pdf)

  Pour finir, on renverra  les visiteurs à ce propos plein de sagesse :  « Les controverses peuvent aussi être déclenchées par des études scientifiques aisément publiées même lorsqu’elles sont entachées de biais, ou parfois par l’interprétation tendancieuse des interventions des autorités de santé, ou encore par les décisions de justice, difficilement compréhensibles pour le public. Tous ces éléments jettent le doute dans les esprits et ne font que conforter les opposants, d’autant que l’exclusion d’un risque est difficilement démontrable sur le plan scientifique. L’expérience montre qu’il est difficile de sortir d’une polémique. L’amélioration de la communication, à la fois vis-à-vis des professionnels et du grand public est essentielle : elle passe par l’utilisation adéquate des médias mais aussi par l’intervention des professionnels de terrain vaccinateurs, à condition qu’ils soient compétents, convaincus et  motivés”. D’après Les résistances à la vaccination | médecine/sciences

Posts Navigation

ARTICLES RECENTS

Les lendemains des travaux de la CIASE : « Les angles morts du rapport » et « l’appel pour une église fiable ! »
La commémoration du premier anniversaire de la décapitation sauvage de Samuel Paty
Les laïques concarnois à la pointe du combat !
Après la publication du rapport SAUVE , Mgr. Eric de Moulins-Beaufort invité à s’exprimer sur ses propos polémiques concernant les lois de la République française.
Le rapport de la Ciase présidée par J-M. Sauvé Groupes de travail et résumé du document final
La pédocriminalité dans l’Eglise catholique le Rapport Sauvé
Nouvelle réunion-débat à l’Amicale Laïque de Concarneau
L’Assemblée générale extraordinaire des Ami.e.s de La Vigie de la Laïcité
Reprise des activités à l’Amicale laïque de Concarneau (F-29900)
Pourquoi la France a -t-elle été incapable de trouver un vaccin contre la Covid-19 ?
Grandeur, décadence et misères de la rentrée scolaire 2021 ! Eléments de chronique extraits de la presse déchaînée
«Pronote » ou les ambiguïtés d’un « droit à la déconnexion » pour les professeurs .
Communiquer (et penser) selon les dernières tendances avec les options linguistiques « djeunn-globish-bougliboulga « 
Sombres turpitudes ecclésiales au Vatican
Un florilège d’actualités brûlantes dans le numéro 1276 de rentrée de Marianne (27 août-2 septembre 2021)
Picorer des glanes de Pour La Science (4)
Contre la dictature de la connerie : le « Trop cons! » d’indignation et d’humeur
« Plaidoyer-embellie » de la période estivale pandémique 2021 occupée par les « ANTIs…! »
« L’Immunité, la vie. Pour une autre Immunologie” de Marc Daëron, lu par C. Kintzler
Controverses sur la vaccination anti-Covid 19 et Histoire de la résistance aux vaccins
Picorer des glanes de Pour La Science (3)
Penser, écrire , orthographier : les points sur les i !
L’Association pour la Sauvegarde et la Valorisation du Patrimoine Normalien du Finistère (ASVPNF ) publie sa quatrième Lettre d’Information
Seule la vaccination peut nous permettre le retour à la vie normale
Hommage à Axel Kahn , savant et moraliste
Aux difficultés de l’Ecole publique laïque fallait-il ajouter celles de de la FCPE : Les cinq polémiques
Analyse de la Vigie de la laïcité à propos du projet de loi « confortant le respect des principes de la République »
La Liberté guidant Mila
Apprendre ou réapprendre à enseigner la laïcité à l’école publique en 2021 Revenir aux fondamentaux pour ne point sombrer dans le catéchisme républicain
Laïcité , le rapport Obin et la politique Blanquer par François Jarraud . Café pédagogique, 16 juin 2021
150 ans après , rendre hommage aux martyrs de la Commune de Paris de 1871 déchaîne encore les passions
Amicale laïque de Concarneau Nouvel évènement
Amicale Laïque de Concarneau Reprise des activités
La Lettre aux professeurs sur la liberté d’expression de François Héran revisitée dans le détail par Véronique Taquin
La raison d’Eglise l’emporte sur la Raison au sein de la hiérarchie ecclésiale pour traiter des abus sexuels du clergé hexagonal.
Echos de turpitudes criminelles vaticanes: Meurtres au Saint-Siège, l’affaire Tornay-Estermann.
La Science à l’épreuve de la défiance
Pour éviter de déconstruire l’histoire des Institutrices et Instituteurs du Finistère
« L’information comme bien public  » Journée mondiale de la Liberté de la Presse 3 mai 2021
SEMAINE MONDIALE DE L’EDUCATION (26-30 avril 2021)
Honorer l’histoire tragique du peuple Arménien. Le communiqué président des Etats-Unis du du 24 avril 2021 sur la reconnaissance du génocide des Arméniens par les ottomans.
« Etats généraux » de la Laïcité… Trop de questions sans réponse !
Pour le moral des détracteurs d’états généraux de la laïcité réunis à contretemps: « Le bêtisier laïco-sceptique »
La question de confiance de Pour la Science (2021, 522)
L’annonce de la tenue inopinée d’ états généraux de la laïcité par le Journal du Dimanche le 18 avril 2021. Communiqué de l’ASVPNF
La pandémie due au Sars-CoV-2, révélatrice des maux de notre société.
Des outils précieux pour comprendre et pour défendre la laïcité à la française au moment où elle est attaquée de toutes parts !
Sur les publications récentes de Catherine Kintzler dévolues à la laïcité.
Résister à l’intimidation des nouveaux inquisiteurs !
Célébration de la Journée Internationale pour les Droits des Femmes Quimper; 6 mars 2021.
Haro sur le professeur de philosophie, défenseur sans concession de la laïcité et de la liberté d’expression !
La défense de la liberté de penser et de celle de la liberté d’expression son corollaire.
A Trappes (F-78190) en 2021, un professeur de philosophie défenseur de la liberté de penser et de la liberté d’expression, est protégé dans l’exercice de son métier d’enseignant par la police !
Défendre ,encore et toujours nos libertés !
Adhésions et réadhésions 2021 à l’Association ASVPNF
La proposition de loi relative aux principes de la République : tout faire pour éviter la remise en cause de la loi de séparation de 1905 et les cadeaux royaux de l’Etat aux cultes
La proposition de loi n°3452 relative à la sécurité globale, débattue par les parlementaires, remet-elle en cause certains des fondements de la Loi de 1901 relative aux Associations?
Troisième journée internationale de l’éducation ( 25 janvier 2021)
Faire vivre la laïcité et la mixité sociale à l’école publique !
Faire face aux contestations de la laïcité et aux dérives du séparatisme.